18 août 2010

EXPLOSION : DECES D'UN SAPEUR-POMPIER


Cet après-midi aux alentours de 14 h 00, les secours du sdis 56 sont engagés sur la commune de Lanester pour un feu interressant la toiture d'un bâtiment suite à des travaux de réfection.
Peu après l'arrivée des secours, une bouteille d'acétylène explose et blesse plusieurs sapeurs-pompiers dont un grièvement.
Quelques minutes plus tard et malgré les soins prodigués, un de nos camarades, un caporal professionnel agé de 29 ans, décède des suites de ses blessures.
Nous adressons nos plus sincères condoléances à nos collègues du sdis du Morbihan ainsi qu'à la famille de la victime.

4 commentaires:

GOUDENOVE Nicolas a dit…

Que dire...Il y a quelques jours encore je passais mes vacances dans ce si joli département qui se transforme en décor d'un nouveau drame au sein de notre profession.

La famille, les amis, les collègues, n'oublions personne dans l'entourage de notre camarade pour les soutenir et leur apporter toute notre sympathie...

olivierdes58 a dit…

Ca fait plaisir de voir le site réactivé mais comme tu dis dommage que ça soit ds ces circonstances

Anonyme a dit…

Qu' il repose en paix... Soutien à ses proches...

Ps : cela est peut-être mal placé de ce post mais il me semblait que pour refaire l étanchéité des toitures les ouvriers utilisaient du butane ou propane pour chauffer le "goudron" et non pas l acétylène, que l on retrouve par contre dans la plomberie notamment .

Quoiqu il en soit, cet homme est décédé suite à une explosion de bouteille de gaz ...

Anonyme a dit…

sale temps pour les pompiers ! Vous avez fait le boulot mais l'un d'entre vous y est resté ! J'ai une pensée attristée pour sa famille et pour la grande famille des Pompiers en général. Merci pour les précisions techniques sur la nature du gaz (qui ne change rien dans le fond)car les journalistes sont incapables de le faire... autre précision...le "goudron" n'est plus autorisé en France. c'est du bitume, un produit d'étanchéité très performant qui se pose sans risque si on le fait dans les règles de l'art ! Ne faisons pas l'amalgame entre le produit et l'accident ! Des milliers de bombes roulantes circulent sur nos routes sans qu'on en fasse le procès ! Merci à tous. Christophe F.