28 févr. 2010

INCENDIES DOMESTIQUES

L'HECATOMBE CONTINUE...

Photo d'illustration sans lien avec les faits mentionnés ci-après.
11 février
Rouen (Seine-Maritime) 10h27 : 1 MORT
Un homme handicapé agé de 59 ans meurt dans l'incendie de son appartement.
12 février
La Turbie (Alpes-Maritimes) 19h26 : 1 MORT
Une victime agée d'une soixantaine d'année est découverte dans les décombres suite à l'incendie d'un squat.
Bois d'Hennebourg (Seine-Maritime) 20h17 : 1 MORT
Un homme de 76 ans meurt dans l'incendie de son pavillon.
13 février
Marchiennes (Nord) 17h49 : 1 MORT
Une femme de 76 ans est découverte carbonisée suite à un feu sur un lit médicalisé.
14 février
Saint-Mandé (Val de Marne) 02h12 : 1 MORT
Le corps d'une victime est retrouvé parmi les décombres suite à un feu d 'appartement.
15 février
Montpellier (Hérault) 06h23 : 1 MORT
Un homme meurt suite à un feu d'appartement.
16 février
Clichy (Hauts de Seine) 16h33 : 1 MORT
Un homme décède lors de l'incendie de son appartement.
17 février
Tarbes (Hautes Pyrenées) 02h36 : 1 MORT
Une personne est décédée des conséquences d'un feu criminel de poubelles dans une cabine d'ascenseur.
18 février
Le Pradet (Var) 10h33 : 2 MORTS
Un couple dont la femme était handicapée trouve la mort dans l'incendie de son appartement.
19 février
Agde (Hérault) 03h47 : 1 MORT
Une personne décède dans un incendie d'appartement.
20 février
Penmarch (Finistère) 22h46 : 1 MORT
Un jeune homme de 23 ans meurt bloqué dans une chambre par des volets suite à l'incendie d'un pavillon à usage de résidence secondaire. Quatre autres membres de la famille ont été blessés et/ou brûlés.
21 février
Paris (13°) 03h29 : 1 MORT
Une personne retrouvée dans les décombres suite à un feu d'appartement.
22 février
Champagne en Valromey (Ain) 14h 32 : 1 MORT
Une femme de 46 ans meurt dans un feu de pavillon.
24 février
Paris (13°) 07h40 : 1 MORT
Un homme de 76 ans meurt suite à un feu d'appartement.
25 février
Neuilly sur Marne (Seine Saint Denis) 07h40 : 1 MORT
Une personne retrouvée décèdée suite à l'incendie d'un logement de fonction dans une école.
26 février
Vanves (Hauts de Seine) 04h 28 : 1 MORT
Une personne trouve la mort dans l'incendie de son appartement.
27 février
Montpellier (Hérault) 01h31 : 1 MORT
Feu d'appartement : un homme trouve la mort.
Le macabre décompte des victimes d'incendies domestiques fait état de 85 morts recensés depuis le début de l'année 2010.

Qui contrôle l'air, contrôle le feu...

Contrôler les ouvrants






La vidéo ci-dessus nous montre une scène d'incendie filmée aux USA en période hivernale comme l'indique le manteau neigeux qui recouvre la zone de l'intervention.

Le sinistre interresse un pavillon R+1 apparemment mitoyen sur la gauche. Seule la porte d'entrée du pavillon est ouverte en grand, des pompiers sont à l'intérieur sans eau.

Des fumées relativement claires et assez épaisses s'échappent par la moitié supérieure de la surface de la porte de manière turbulente avec une vélocité certaine comme l'indique le panache de fumée proche de l'horizontale. Il convient de prendre en compte les conditions climatiques, c'est à dire une grosse différence de température entre l'intérieur du bâtiment et l'extérieur qui augmente la vitesse des échanges gazeux (transferts de masse).

Vers 30'', on peut apercevoir à l'intérieur de la maison un pompier qui donne des coups dans la baie vitrée à droite de la porte d'entrée, après plusieurs tentatives, la vitre se brise et en quelques instants, l'aéraulique du système se modifie.

Les fumées sortent maintenant par la baie vitrée du salon tandis que l'air s'engouffre par la totalité de la surface de la porte d'entrée. La dynamique du feu change très rapidement, le volume de fumées augmente très sensiblement et vers 1', on peut apercevoir des flammes dans la partie supérieure du ciel gazeux qui emplit le salon.

Environ 30'' plus tard, la totalité de la maison s'embrase (EGE ou flashover) et les pompiers battent en retraite car leur lance n'est pas alimentée en eau. Le feu est très puissant, la quantité d'énergie dégagée est très importante comme en attestent la couleur des fumées qui s'assombrissent, leur vitesse de sortie ainsi que l'embrasement des fumées nettement à l'extérieur face à l'ouvrant du salon.

On peut apercevoir le chef des pompiers (veste de feu blanche) qui passe à proximité sans tenue de protection adéquate.

Restés un moment sans eau à la lance, les pompiers attaquent ensuite le feu au moyen d'un jet droit, le sinistre diminue d'intensité, on peut noter l'augmentation de pression générée par la création de vapeur d'eau qui se concrétise par une inflammation des gaz chauds propulsés à l'extérieur en face D.

Le feu semble avoir pris dans le sous-sol (selon le témoignage du chef des pompiers en fin de séquence).

On peut d'ailleurs noter que des flammes ,accompagnées d'une réaction vive, se dégagent du soupirail débouchant en partie inférieure de la face D. Le chef des pompiers se trouve quasiment face à cet ouvrant, sans protection adpatée, mais n'est fort heureusement pas atteint par l'inflammation de la masse gazeuse.

L'extinction est ensuite obtenue et une grande quantité de vapeur d'eau se dégage.

RETEX

  • Dans la mesure du possible, toujours disposer d'un moyen en eau pour s'engager dans un bâtiment concerné par un incendie, surtout lorsque les signes extérieurs indiquent qu'il est en phase de croissance (avant EGE ou flashover),
  • L'important volume de fumée se dégageant ainsi que leur densité et leur vélocité (vitesse de sortie) indiquent un feu en cours de développement, il convient donc de freiner l'apport en comburant et d'attaquer les fumées afin d'en diminuer le volume et de rétrécir leur plage d'inflammabilité,
  • Ne pas attendre de voir des flammes pour utiliser la lance et attaquer, les fumées sont chaudes et combustibles, il convient donc de les attaquer et de les traiter comme le gaz combustibles qu'elles sont,
  • Contrôler l'apport d'air en diminuant, autant que faire se peut, les surfaces d'échange avec l'extérieur,
  • En la circonstance, on peut constater que , bien involontairement mais de manière indéniable, ce sont les pompiers qui contribuent au développement très rapide du feu en brisant la vitre du salon. La combustion change d'allure en une trentaine de secondes. En pratiquant de la sorte, la surface d'échange avec l'extérieur se trouve considérablement augmentée et l'aéraulique du système est complètement modifiée comme en atteste le fait que les fumées ne sortent plus par la porte (qui devient un entrant pour le comburant) mais par la baie du salon. La quantité d'air ainsi apportée au feu le fait redescendre dans la plage d'inflammabilité et lui donne de la puissance.
  • Qui contrôle l'air, contrôle le feu.
  • Ne jamais oublier que le fait d'ouvrir des portes et/ou fenêtres (au niveau du foyer ou à un niveau inférieur à ce dernier) en pensant évacuer des fumées ,génère en même temps un apport de comburant venant de l'extérieur.
  • La nature a horreur du vide, aussi les gaz chauds sortant du volume sous pression sont-ils remplacés par de l'air frais (transfert de masses gazeuses).
  • La totalité de l'habitation s'embrase, l'incendie nécessite donc l'utilisation d'une quantité d'eau beaucoup plus importante pour le contrôler.
  • La puissance ainsi donnée au feu engendre des dégâts supplémentaires au pavillon dont la charpente est endommagée ainsi que la couverture.
  • Tous les intervenants évoluant dans la zone d'exclusion (périmètre immédiat du sinistre) doivent être en tenue de feu complète (sécurité), d'autant plus lorsqu'il s'agit de personnels d'encadrement qui, de surcroit, doivent donner l'exemple.
  • Lors des phases de cheminement en toiture, toujours utiliser des moyens d'amarrage (ex: LSPCC) afin de limiter les conséquences en cas de chute ou glissade particulièrement en période hivernale,
  • Ne pas stationner face aux ouvrants.

Restons humbles.

14 févr. 2010

Incendies domestiques

SERIE D'INCENDIES TRES MEURTRIERS

Photo d'illustration sans lien avec les évènements mentionnés ci-après.

05 février
Hyères (Var) 07h00 : 1 MORT
Un homme meurt suite à un feu d'appartement.

07 février
Grainville la Teinturière (Seine-Maritime) 01h34 : 1 MORT
Une victime découverte décédée dans les décombres d'un feu de pavillon.
Orly (Val de Marne) 20h31 : 2 MORTS
Deux enfants agés respectivement de 1 et 3 ans décèdent (dont un des suites de ses blessures)dans l'incendie d'abris précaires abritant des Roms.

8 février
Saint Yzan de Soudiac (Gironde) 13h46 : 1 MORT
Une femme agée de 85 ans meurt dans l'incendie de sa maison.

9 février
Cadière d'Azur (Var) 06h30 : 1 MORT
Une femme de 50 ans, handicapée, trouve la mort dans l'incendie de son appartement.

10 février
Nantes (Loire-Atlantique) 02h00 : 1 MORT
Une femme d'une soixantaine d'années a péri dans un feu d'appartement duquel deux hommes ont pu s'échapper mais souffrent de graves brûlures.

Tourcoing (Nord) 01h00 : 7 MORTS
Ce sont au total 7 personnes qui auront trouvé la mort dans l'incendie d'une ancienne maison bourgeoise découpée en plusieurs appartements. Le premier bilan faisait état de 2 morts puis il s'est progressivement alourdi au fur et à mesure des déblais. Notons au pasage (pour les élus qui trouvent que les pompiers coûtent chers) que nos collègues du Sdis 59 ont malgré tout sauvé quatre personnes des flammes et évacué huit brûlès vers les hôpitaux puis évité la propagation du sinistre aux bâtiments adjacents et ce dans des conditions très difficiles.

C'est l'incendie le plus grave en nombre de victimes depuis le début de l'année.

12 février
Guyancourt (Yvelines) 02h30 : 1 MORT
L'occupant d'une caravane meurt dans l'incendie de cette dernière.

13 février
Sec-Marais (Nord) 17h00 : 1 MORT
Une femme de 75 ans, handicapée, meurt dans l'incendie de sa maison.

Le bilan des incendies domestiques s'élève à 67 morts recensés depuis le début 2010 !
Le feu : ça n'arrive pas qu'aux autres.
Equipez vos habitations de détecteurs de fumée.

Chine : 3 pompiers tués

INCENDIE MORTEL EN CHINE

Photo d'illustration sans lien avec l'évènement mentionné.

Vendredi soir, à l'occasion des fêtes du Nouvel An chinois, trois pompiers ont trouvé la mort à Changguan en combattant un incendie qui s'était propagé à un hotel et un immeuble de bureaux.

Dans cette province, trois autres pompiers avaient déjà trouvé la mort le 26 janvier dernier en combattant un incendie dans une usine de feux d'artifices et pétards.

Qu'ils reposent en paix.

12 févr. 2010

Pompiers ou acrobates ?

DANS QUEL BUT ?

Voici une vidéo découverte il y a quelques temps sur Internet qui nous a interpellé mais certainement pas impressionné.

Alors que nous nous impliquons pour améliorer les conditions d'efficacité et de sécurité des sapeurs-pompiers, que ce soit dans le domaine de la formation, de l'équipement et surtout dans le développement d'une culture sécuritaire, nous ne pouvons que déplorer ce qui nous est montré dans cette vidéo.

Au delà des risques pris inutilement, on est en droit de s'interroger sur la justification de cet "exercice" d'un point de vue opérationnel, sur le but recherché, sur les objectifs pédagogiques.

RETEX

A quel moment cette situation (besoin de relier une échelle aérienne à une échelle à crochets déjà en place séparées par une distance) est-elle liée à une quelconque réalité opérationnelle ?

Les protagonistes ont-ils mesurés les risques pris (chute, glissade de l'échelle à crochets, etc..) ?

Les conséquences ont-elles été mesurées (risque de blessure grave, handicap permanent voire décès) d'autant plus qu'il n'y a pas de dispositif de retenue ?

Etonnante désinvolture et défaut d'analyse de risques de la part de personnels dont le métier consiste à porter secours et assurer la sécurité.

Oui à une formation et un entrainement adaptée et conforme à la philosophie de nos collègues suédois dont nous sommes de fervents adeptes : "Nous travaillons dans un environnement dangereux, formons nous dans un environnement dangereux mais en ayant appréhendé tous les risques et en ayant pris les mesures de protection adaptées".

Non à un exercice s'apparentant plus à un numéro de cirque (où les artistes travaillent avec des filets de protection) qu'à un exercice de sauvetage.

Restons humbles.

9 févr. 2010

Incendies domestiques : Ca continue

NOUVELLES VICTIMES
Photo d'illustration sans lien avec les faits mentionnés.
25 Janvier 2010
Remirmont (Vosges) 08h43 : 1 MORT
Une personne se défenestre du 2° étage suite à l'incendie de son appartement.

Saint-Ouen (Val de Marne) 21h13 : 2 MORTS
Une femme de 26 ans et son fils agé de 4 ans sont morts dans l'incendie de leur appartement.

Saint Jean des Ollières (Puy de Dôme) 23h45 : 1 MORT
Le corps d'un homme de 62 ans est découvert dans les décombres de sa ferme incendiée.

29 Janvier 2010
Sainte Foy la Grande (Gironde) 16h32 : 1 MORT
Un homme est découvert carbonisé sur son lit suite à un feu d'appartement.
Valognes (Manche) 18h27 : 1 MORT
Une femme de 93 ans est découverte carbonisée dans une chambre de son pavillon.
30 Janvier 2010
Sarcelles (Val d'Oise) 12h54 : 1 MORT
Un homme meurt dans l'incendie de son appartement.

01 Février 2010
Luynes (Indre et Loire) 09h30 : 1 MORT
Une femme de 45 ans décède dans l'incendie de sa maison.

02 Février 2010
Pontorson (Manche) 14h00 : 1 MORT
Une femme meurt dans l'incendie de sa caravane.

Paris (13°) 10h44 : 1 MORT
Un homme est découvert décédé suite à l'incendie de son appartement, le feu s'était éteint avant l'arrivée des secours.

03 Février 2010
La Machine (Nièvre) 14h24 : 1 MORT
Une personne meurt dans l'incendie de son pavillon.

Paris (10°) 18h37 : 1 MORT
Une personne est décédée suite à un feu d'appartement.

Bilan : 48 morts recensés suite à des incendies domestiques depuis le début de l'année 2010.

Un détecteur de fumée peut vous sauver la vie ainsi que celles de ceux que vous aimez.

SECURITE ROUTIERE MADE IN AUSTRALIA

PRAGMATISME ET EFFICACITE

Nous publions ci-après in extenso, le texte du commentaire d'un fidèle lecteur de Firetex, sapeur-pompier dans les Yvelines, accompagnant la vidéo que vous trouverez ci-dessous.

Merci pour ce post et ces remarques fort à propos.

Attention, selon la formule consacrée, les images reproduites dans la vidéo ci-dessous peuvent être de nature à heurter la sensibilité des plus jeunes. Avant d’en lancer la lecture, éloignez les enfants qui pourraient se trouver à proximité.



"Comme chaque année depuis vingt ans, l’état de Victoria en Australie diffuse en décembre un spot télévisé afin de sensibiliser les conducteurs à la prudence et aux dangers de la route en vue des fêtes de fin d’année.

A l'occasion de sa vingtième campagne annuelle, la commission des transports et des accidents de l’état de Victoria (Transport Accident Commission) a choisi de diffuser une vidéo bouleversante, empreinte d’un réalisme saisissant d’effroi, dont les anglo-saxons ont le secret.

Bien que la diffusion de ce film remonte à décembre dernier, la qualité avec laquelle le sujet est traité est telle qu’il lui donne une dimension intemporelle.

De la même façon, tandis que le film a été réalisé à l’autre bout de la planète (au pays de l’Up and Under – dessus dessous, comme l’appelle un de nos collègues et amis Peter Storey, pompier professionnel à Melbourne, dans l’état de Victoria), le sujet est transposable à notre pays, et ce même si les Australiens roulent à gauche !

Ce court métrage, d’une durée de 5 minutes, met en scène de banals citoyens qui pourraient être des sapeurs-pompiers profitant d’une journée en famille, d’une soirée d’équipe entre collègues de repos un peu arrosée, ou encore d’un moment de convivialité entre amis.

A travers ces acteurs, chacun d’entre nous est en mesure d’identifier une tranche de sa vie personnelle, et c’est bien en cela que le film nous interpelle et qu’il nous trouble. Ces personnes pourraient tout simplement être l’un d’entre nous, notre compagne, nos enfants…

La semaine passée (ndla : semaine 6), les sapeurs-pompiers des Yvelines ont été impliqués dans trois accidents successifs, fort heureusement sans faire de blessés graves.

Lundi, un VSAB à bord duquel se trouvait une personne en cours de transport à l’hôpital, était percuté par un véhicule tiers qui n’a pas respecté sa balise de priorité ; le lendemain, c’est un chef de groupe qui a perdu le contrôle de son véhicule de garde en se rendant en intervention, terminant sa course sur le flanc, stoppé dans sa glissade par un arbre. Notre collègue a eu beaucoup de chance.

Enfin jeudi matin, deux sapeurs-pompiers qui se suivaient en véhicules de service ont été impliqués dans un accident avec une troisième voiture. L’un d’entre eux a été blessé et transporté à l’hôpital par les sauveteurs dépêchés sur place.

Loi des séries ? C’est possible… toujours est il que ces accidents, finalement sans gravité pour nos collègues impliqués, bien que parfois spectaculaires, sont l’occasion de rappeler qu’aucun d’entre nous n'est à l’abri.

De garde comme de repos, nous sommes tous des accidentés de la route en puissance.

Dès lors, sans catastrophisme démagogique, il convient cependant de saisir toutes les opportunités qui nous sont offertes pour tenter de réduire autant que faire se peut, les risques d’accidents et de sensibiliser chacun d’entre nous aux dangers de la route.

Dans cette perspective, sous l’impulsion du Directeur départemental des services d’incendie et de secours des Yvelines, une démarche innovante est en cours au sein de notre département.

Elle consistera à équiper prochainement de manière expérimentale plusieurs de nos engins de secours d’une sirène sinusoïdale qui, assurément, permettra de renforcer l’audibilité de nos véhicules prioritaires de secours auprès des autres usagers de la route, le plus souvent absorbés au volant par leur émission de radio favorite.

J’entends déjà de ci de là les détracteurs de la culture américaine brandir leur chauvinisme en guise de bouclier protecteur… Que ceux là ne se trompent pas de sujet… L’usage d’une sirène sinusoïdale est un gage de sécurité pour tous !

Pour le sapeur-pompier tout d’abord qui, à l’approche d’un carrefour, provoque en en faisant usage, l’arrêt de TOUS les véhicules quelque soit leur sens de circulation, lui permettant ainsi de franchir le carrefour prudemment avec un maximum de sécurité…

Pour les usagers ensuite, affolés par la sirène dont le bruit capte l’attention, comme ne sait plus le faire un deux tons devenu tout aussi inaudible qu’inefficace (surtout quand le haut-parleur est placé sous un capot insonorisé). La sonorité de la sirène provoque stupeur et étonnement. Elle paralyse l’usager qui ralentit son allure jusqu’à s’arrêter totalement, laissant la voie libre au véhicule d’urgence qui en fait usage.

Certains autres, soucieux d’une critique plus normaliste, s’offusqueront du caractère non réglementaire du dispositif dans notre pays. Et oui, ceux-ci n’ont pas tort… Mais en même temps, si l’on veut progresser, il faut parfois savoir se montrer « innovant ».

D’ailleurs, vous parlez d’une innovation ! Seule une petite douzaine de pays au plus à travers le monde font usage d’un signal d’urgence de type deux tons, contre plus d’une centaine au profit de la sirène sinusoïdale… C’est sûrement un fait du hasard !

En plus de cela, il se trouve que les SMUR des Yvelines sont équipés depuis plusieurs années déjà de sirènes sinusoïdales dont l’efficacité est chaque jour davantage confirmée. De ce point de vue là, les équipes médicales des Yvelines sont d’ailleurs loin d’être les seules en France.

Autre mesure toujours voulue par le Ddsis des Yvelines : l’usage de feux de pénétration installés dans les calandres et de rampes lumineuses à visibilité renforcée utilisant tous deux la technologie à LEDs. Ainsi, la combinaison d’un avertisseur sonore à l’audibilité retrouvée, associé à des équipements lumineux particulièrement visibles et performants, y compris au soleil, sont autant de gages de sécurité pour tous.

La tolérance zéro, et l’on ne peut que s’en réjouir, dorénavant prônée chez les sapeurs-pompiers en matière de consommation d’alcool en est une assurance supplémentaire, tout comme le port de la ceinture de sécurité à bord des engins de secours qui tend à se généraliser.

Sirène sinusoïdale, avertisseurs lumineux à LEDs, prévention des addictions, tous les facteurs concourant à notre sécurité ainsi qu’à celle des autres usagers doivent être associés afin de diminuer significativement les risques d’accident et faire en sorte que les secours engagés arrivent à destination, là où ils ont été sollicités.

Ainsi le sapeur-pompier, professionnel des missions d’urgence et de la distribution des secours, se transforme en un véritable technicien de la prévention. C’est aussi notre rôle et chacun d’entre nous qui fréquentons assidûment le site firetex.fr en est convaincu, nous qui sommes investis depuis maintenant plus de 6 ans dans la promotion de l’utilité des détecteurs autonomes avertisseurs de fumée au domicile des particuliers.

Les sapeurs-pompiers ne sont pas des surhommes. Restons prudents et donnons nous les moyens d’accomplir nos missions de secours dans les meilleures conditions de sécurité possibles, pour nous, pour nos proches, comme pour les autres usagers de la route.

Préventivement vôtre "

Source photo : Sapeurs-pompiers des Yvelines.


NEWS - INFOS - CHIFFRES


MERCI A NOS LECTEURS


Quelle satisfaction de constater que vous êtes de plus en plus nombreux à visiter le site FIRETEX et nous vous en remercions.

Jusqu'alors, les statistiques mensuelles nous indiquaient environ 5000 visites, pour la première fois le mois dernier, nous avons quasiment doublé ce chiffre !

Nous avons le plaisir de recevoir la visite d'internautes et de collègues répartis sur les cinq continents et à ce jour, le compteur totalisateur affiche plus de 63000 visites et pas moins de 107 membres "abonnés" du blog.

C'est là notre meilleure récompense pour le temps passé à alimenter le blog en infos diverses et nous tenions à vous en remercier sincèrement.

Vous le savez, les post sont toujours orientés dans le sens de la philosophie du blog, c'est à dire le RETEX et l'amélioration de la sécurité et de l'efficacité. Communiquer et échanger, non pas pour juger mais pour être dans une démarche constructive de gestion des RETours d'EXpériences.

Comme vous avez pu le remarquer, la production est parfois irrégulière, dépendante de la disponibilté de l'équipe rédactionnelle qui varie au gré d'emplois du temps de plus en plus chargés ! Nous allons continuer à faire de notre mieux pour une mise à jour régulière du blog.

Vous avez aussi pu constater que nous nous impliquons beaucoup dans les démarches de prévention des incendies domestiques et aussi de l'accidentologie routière, deux phénomènes qui engendrent tant de drames humains dont un certain nombre pourraient être évités par quelques gestes et actions simples.

Afin de partager avec le plus grand nombre tout en étant le plus efficace et objectif possible, nous sommes en attente de vos remarques et commentaires qui sont toujours riches et encourageant mais trop peu nombreux à notre goût.

Aussi, si vous souhaitez réagir aux posts, n'hésitez pas à nous faire part de vos réactions en cliquant sur le mot "Commentaires" situé en bas à droite de chaque message.

Vous pouvez aussi nous contacter par mail et/ou nous transmettre des propositions de RETours d'EXpériences que vous avez vécu ou dont vous avez eu connaissance en nous écrivant à l'adresse suivante :
FIRETEX911@Gmail.com

Toutes les informations relatives à des accidents survenus en opération sont également les bienvenues non pas pour faire de la "mauvaise presse" ou du "voyeurisme" mal placé mais bien pour échanger et apprendre, pour prendre conscience des risques nombreux et multiples auxquels nous sommes confrontés et aussi des moyens de s'en prémunir.
Ces informations peuvent être rendues "anonymes" (dates, lieux, service et/ou personnes concernées) pour éviter tout problème ou "jugement". Ce n'est pas là le propos, bien au contraire. Il s'agit de comprendre, de tirer les enseignements et d'apprendre des erreurs, accidents et incidents survenus.

Si vous souhaitez être ajouté à la mailing list et ainsi être averti par mail des mises à jour du site, indiquez nous votre adresse mail à FIRETEX911@Gmail.com

Enfin, n'hésitez pas à faire connaitre FIRETEX à votre "entourage pompier", plus nous serons nombreux à échanger, plus nous progresserons.

Merci d'avance de votre collaboration et de votre participation active.

FIRETEX