23 janv. 2010

Obsèques du sergent Couturier

CEREMONIE D'HOMMAGE A SEBASTIEN COUTURIER

C'est sur l'esplanade située face au centre de secours de La Rochelle-Mireuil qu'a été rendu un hommage national et particulièrement émouvant au caporal-chef Sébastien Couturier.

Plusieurs centaines de personnes, parmi lesquelles un grand nombre de sapeurs-pompiers (de Charente-Maritime et de toute la France), de représentants de divers organismes (associations de secouristes, de sauveteurs-côtiers, de démineurs, de pilotes d'hélicoptères,...) mais aussi du Samu 17, s'étaient réunies autour de la famille de Sébastien afin d'honorer sa mémoire.

Après que le colonel Peuch, directeur départemental, eût évoqué le souvenir du disparu et la douleur de ses collègues, c'est ensuite Mr Brice Hortefeux, ministre de l'intérieur, qui rendit un vibrant hommage au pompier mais aussi à l'homme, et au père qu'était Sébastien Couturier en s'adressant notamment à ses enfants en ces termes :

"Vous êtes encore très jeunes mais pourtant, j'en suis sûr, vous êtes déjà en âge de comprendre. Par-delà la douleur, la peine, le chagrin qui vous serrent si fort, ce matin, je veux vous dire combien vous pouvez être fiers de votre père. Vous le savez, il ne faisait pas un métier comme les autres. Il n'est jamais banal de risquer sa vie, encore moins de la risquer tous les jours, et moins encore de la sacrifier pour les autres. Gardez donc le souvenir de son courage et de son exemple."

Le ministre a également associé à cet hommage le caporal Ludovic Jolly, équipier de Sébastien qui fût blessé lors de ce dramatique incendie : " Chacun de nous peut imaginer votre détresse immense, votre impuissance et le traumatisme que vous avez subi".

Par la suite, le ministre a remis à Sébastien, à titre posthume, les insignes de chevalier de la Légion d'Honneur puis la médaille d'Or pour acte de courage et de dévouement.

Notre collègue a également été élevé au grade supérieur puis cité à l'ordre de la Nation.

Une cérémonie religieuse a ensuite été célèbrée à la cathédrale Saint-Louis en présence d'un foule nombreuse. Au cours de son homélie, l'évêque de La Rochelle a dit :

".... Il faut hélas un drame comme celui-ci pour que la population reprenne conscience du service quotidien que les 35000 pompiers professionnels et les 220000 volontaires accomplissent avec "courage et dévouement".../... Nous sommes tellement habitués à votre service que n'y prêtons pas assez attention. ...."

Il en est encore malheureusement trop souvent ainsi au sein même de la profession où les risques liés à la lutte contre l'incendie sont trop fréquemment minimisés. Souhaitons que le sacrifice de notre collègue rochelais ne soit pas vain et que cela engendre une prise de conscience notamment en ce qui concerne la nécessité de s'équiper correctement (il y a encore de nos jours en France des pompiers qui décalent en veste de cuir et aussi sans surpantalon !) mais aussi de se former correctement à la connaissance des phénomènes liés à l'incendie ainsi qu'aux techniques de lutte adaptées.

Restons humbles et modestes.

Que sébastien repose en paix.

Source photos : Sud-ouest.fr

2 commentaires:

Anonyme a dit…

encore faudrai t il etre correctement habillés!!! Dans le nord les SPV ne sont tjrs pas équipés de surpantalons...ni de veste textiles...Si nous sommes équipés 4 surpantalons par FPT ET PAS DE DOTATIONS PERSONNELS...... 1 caisson pour les effets thermiques pour le nord.Seuls 10% DES OFFICIERS sont passées au "caisson".Et la derniere, un Capitaine chef de centre(35 ans) qui dit ouvertement "l'inutilité" d'un passage au caisson "trop chére".En 2009 69% DES FEUX ont étaient traitaient par Des SPV (en cuir et sans surpantalon.20 ans chez les SPV (9 ans a la BSPP,pompiers en Raffinnerie). Voila comment cela se passe...(quand je parle de SPV en aucun cas je veux faire la guerre entre SPV ET SPP).En tout cas je vous félicite pour se que vous faite pour faire avancé la prise de conscience des phénomenes thermique.Et notre collégue est partis au paradis des pompiers rejoindre ses freres du 11 sept 2001 et tant d'autres.Une énorme pensée pour ceux qui restent dans la douleur.Et nous sommes tjrs pas reconnue métiers dangereux......Mais ceux-ci est encore un autre probléme.

Stéphane a dit…

Un bel hommage ...