31 déc. 2009

Deux accidents graves en quelques jours

Accidents d'engins de secours : quels enseignements tirer ?

En moins d'une semaine, alors que des conditions météorologiques hivernales régnaient sur le pays, deux accidents graves de la circulation impliquant des engins d'incendie et de secours sont survenus respectivement dans les départements du Gard et du Morbihan.

Dans le même temps, d'autres accrochages de moindre gravité sont survenus avec des engins de secours dont un mettant en cause une échelle aérienne du sdis 89.

Nous relations dans un précédent post l'accident du VSR d'Hennebont (Morbihan) au cours duquel un pompier a perdu la vie tandis que les deux autres membres d'équipage étaient gravement blessés.

Suite à l'annonce de ce décès, le BPAE (Bureau Prévention Accident Enquête) de la DSC diffusait le 24 décembre dernier un message dit "Sécurité Information Accident Mortel".

Les conclusions de ce message sont les suivantes :

"Tout déplacement routier présente un risque. Des accidents récents rappellent que des conditions météorologiques défavorables constituent des facteurs aggravants qu'il y a lieu de prendre en compte, notamment une éventuelle présence de verglas..../... Le risque routier est majeur et représente en 2009 plus de 40% des circonstances d'accidents mortels"

Loin de nous tout désir d'entrer dans une polémique stérile, cependant nous ne pouvons que regretter la "timidité" des propos mentionnés dans ce message.

Il est bien évidemment important de rappeler que les conditions météo influent sur les risques d'accidents de circulation cependant, il eut été interressant que soit à minima mentionnée la recommandation pour tous les occupants des engins d'incendie et de secours de boucler leur ceinture de sécurité, même si, malheureusement, le code de la route nous en dispense.

RETEX

- Tous les sdis, tous les CHS, les unités FORMISC, la BSPP, le BMPM ainsi que les organisations représentatives du personnel étant destinataires du message, nous espérons que cela induira une réflexion globale sur les besoins en équipements de sécurité de nos véhicules.

- Les normes relatives aux engins d'incendie et de secours doivent rapidement évoluer afin d'intégrer les dispositifs de sécurité que l'on retrouve depuis longtemps dans la voiture de Mr Tout le Monde (ceintures de sécurité trois points, airbags, etc...), mais aussi reconnaitre et intégrer les équipements visant à améliorer la signalisation des engins d'incendie et de secours (signalisation lumineuse et sonore)

- Comment pouvons nous accepter que les spécialistes du secours que nous sommes soient moins bien protégés dans les engins de secours en partant en intervention que lorsque nous venons au travail ou allons chercher du pain avec notre véhicule personnel ?

- Les sapeurs-pompiers doivent être demandeurs et ces exigences doivent apparaitre dans les futurs CCTP afin d'obliger les équipementiers à aller au delà des exigences réglementaires minimales derrière lesquels ils se retranchent pour fabriquer à moindre coût (les économies ne doivent pas se faire au détriment de la sécurité des sapeurs-pompiers),

Des solutions existent, il suffit de visiter les sites internet d'équipementiers américains tels que Seagrave (http://www.seagrave.com/ puis dans la rubrique Seagrave video gallery cliquer sur "crash test" , à voir également la présentation du nouveau chassis MarauderII qui permet de voir la structure renforcée de la cabine) ou Ferrara (http://www.ferrarafire.com/ puis cliquer sur ferrara custom puis sur safety) qui démontrent la nature des tests réalisés pour mettre en évidence la résistance des cabines. Au niveau des constructeurs européens, nous vous invitons à visiter l'excellent site de l'équipementier autrichien Rosenbauer (http://www.rosenbauer.com/ puis cliquer sur vehicles/municipal vehicles/Eurosystem/crew cabin) où l'on peut constater la nature et la qualité des équipements de cabines proposés avec par exemple une option pour les ceintures en version deux ou trois points !

- A quand le même genre d'offre sur le marché français ? Il faut pour cela que nos décideurs ne cèdent pas aux chants des sirènes de la MEC dont les auteurs ne considèrent que les dépenses engendrées par les services d'incendie sans prendre en compte les services rendus à la population, alors de là à prendre en compte la sécurité des sapeurs-pompiers !

- Le décès de notre collègue ne doit pas être considéré comme une fatalité mais bien comme la conséquence d'un risque majeur (cf : message du BPAE: 40% des décès en opération sont consécutifs à des accidents de circulation), alors il convient que ce risque soit pris en compte et d'agir en conséquences,

- Le code de la route devrait être modifié et les sapeurs pompiers ne devraient plus être dispensés du port de la ceinture de sécurité lors des phases de départ en intervention (puisque c'est à ces moments là que la prise de risque est la plus élevée),

- La formation des conducteurs doit être sérieusement revue notamment afin de se préparer à la conduite en situation d'urgence tant en réel qu'au moyen de simulateurs et autres formations spécifiques adaptées,

-Fort de tous les constats réalisés lors de la survenue des différents accidents impliquant des engins de secours et des sapeurs-pompiers, nous pourrions espérer que la BPAE ait un rôle plus proactif dans le domaine de l'amélioration des conditions de sécurité tout comme les organisations représentatives des SP qui devraient s'impliquer activement à ce sujet.

FIRETEX

Sources photos : Le midi Libre.com / Ouest-France

30 déc. 2009

Obsèques de l'Adjudant Hochet

Les pompiers d'Hennebont honorent leur camarade disparu

Plusieurs centaines de sapeurs-pompiers et de nombreuses personnes se sont rassemblées lundi 28 décembre afin d'honorer la mémoire de l'adjudant Damien Hochet, décédé en service commandé des suites d'un accident de circulation.

La cérémonie, sobre et émouvante, était présidée par le préfet Alain Perret, directeur de la Sécurité Civile et par le président du conseil général du Morbihan.

Malgré leurs blessures, les deux pompiers qui composaient l'équipage du VSR d'Hennebont ont tenus à être présents à la cérémonie pour rendre un dernier hommage à leur collègue.
Notre camarade a été élevé au grade de major et également fait chevalier dans l'Ordre National du Mérite.
Qu'il repose en paix.
Sources : Ouest-France / Maville.com

29 déc. 2009

Incendies meurtriers en série

INCENDIES MEURTRIERS

A l'approche de cette fin d'année, nous avons tenté de faire le point sur un certain nombre de sinistres particulièrement meurtriers ayant endeuillé notre pays au cours des quelques années et mois écoulés.

Photo : Image d'illustration sans lien avec les évènements mentionnés.

Incendies domestiques les plus meurtriers depuis 2006

2006
- 25 mai : Cinq personnes - un couple de 40 ans et ses trois enfants - meurent dans l'incendie de leur maison à Etouvans (Doubs).

2007
- 25 avr: Quatre personnes - une mère et ses trois enfants de 3, 5 et 6 ans - meurent dans l'incendie accidentel de leur pavillon de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne).

- 6 juin : Quatre personnes - une femme et ses trois enfants de 5 à 12 ans - périssent dans l'incendie de leur maison à Bazas (Gironde).

- 17 juin : Cinq morts dans l'incendie d'une maison à Moissac (Tarn-et-Garonne).

- 8 nov : Quatre personnes, dont une fillette de dix ans, meurent dans l'incendie d'un petit immeuble dans le Xe arrondissement de Paris déclenché dans la cage d'escalier.

- 16 déc: Quatre personnes - un père, ses deux enfants de 14 et 16 ans et leur belle-mère - périssent dans l'incendie de leur pavillon près d'Orléans.

- 27 déc: Quatre personnes d'une même famille, les parents et deux des enfants, meurent dans l'incendie de leur maison à Flesselles (Somme), près d'Amiens.

2008
- 4 mars : Quatre personnes, une mère de famille, ses deux enfants de 3 et 1 ans, et son frère de 16 ans, trouvent la mort dans l'incendie de leur maison, dans une cité pavillonnaire du Moule (Guadeloupe).

- 17 déc : Cinq personnes - un couple et leur nourrisson, une femme enceinte et une autre de 91 ans - meurent dans l'incendie d'un immeuble de Pantin (Seine-Saint-Denis), à la suite du dysfonctionnement d'un radiateur électrique. Un homme de 35 ans est aussi grièvement blessé en sautant par la fenêtre.

2009
- 27 mai : Quatre morts - une femme et ses trois enfants de 3, 6 et 7 ans - dans l'incendie de leur maison à La Trétoire (Seine-et-Marne).

- 24 juin : Quatre enfants âgés de 2 à 7 ans, bloqués par la porte blindée de leur appartement, trouvent la mort dans un incendie de HLM dans le quartier du Haut-du-Lièvre à Nancy (Lorraine).

- 30 juin : Six morts dans le violent incendie d'un hôtel meublé à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

- 21 juillet : Quatre morts, trois enfants âgés de 2, 3 et 7 ans ainsi que leur mère ont péri dans l'incendie d'un pavillon à Mantes la Jolie (Yvelines).

- 11 décembre : Trois personnes (deux hommes et une femme) ont trouvé la mort dans l'incendie d'un appartement situé dans les combles d'un immeuble de deux étages à Charleville-Mézières dans les Ardennes.

RETEX
  • Le gouvernement vient de lancer une campagne d'information du public face aux risques d'incendies domestiques et il s'agit d'une très bonne chose,(www.prevention-incendie.gouv.fr)
  • Espérons que cette campagne soit le début d'une véritable politique de prévention des incendies qui sera accompagnée de moyens humains et matériels,
  • Espérons que cette sensibilisation soit relayée en milieu scolaire car les jeunes générations sont les relais indispensables de messages forts dans leur milieu familial,
  • Les sapeurs-pompiers se doivent d'être le relais de cette campagne (information du public lors des visites de centres, information du public et incitation à l'équipement en DAAF suite à chaque intervention pour feu, pose de panneaux d'information sur nos engins d'incendie, etc...).

FIRETEX

24 déc. 2009

Morbihan : Le pompier décède

VSR accidenté : 1 mort parmi les pompiers

Nous relations hier un accident de circulation qui impliquait un VSR du sdis 56 ayant glissé sur une plaque de verglas. L'un des membres de l'équipage, l'adjudant Damien Hochet a du être désincarcéré avant d'être hospitalisé dans un état grave.

Nous apprenons avec regret le décès de notre camarade au centre hospitalier de Lorient.

C'est en se rendant sur un accident de circulation que le véhicule de secours routier a dérapé sur une plaque de verglas. Le véhicule a ensuite effectué une embardée sur le bas-côté avant de percuter un arbre. Glissant sur une quinzaine de mètres, il a fini sa course couché sur le coté droit avant de s'immobiliser sur la route.

Très grièvement blessé, l'adjudant Hochet s'est retrouvé coincé entre la portière et la chaussée, il a du être désincarcéré par ses collègues avant d'être transporté au centre hospitalier de Lorient.

Notre camarade n'a malheureusement pas survécu à ses blessures.

Les deux autres membres d'équipage dont le conducteur, qui s'est agrippé au volant, et l'autre passager, éjecté de la cabine lors de l'accident, sont grièvement touchés.

Nous adressons nos plus sincères condoléances à la famille de Damien Hochet ainsi qu'à tous nos collègues du centre de secours d'Hennebont et du sdis 56.

Source : Maville.com, Ouest-France, Letelegramme.com

23 déc. 2009

Morbihan : Trois pompiers blessés dans un accident


Cette nuit, aux alentours de 01 h 15, un VSR du Sdis 56 a glissé sur une plaque de verglas alors qu'il se rendait sur les lieux d'une intervention.

Les trois membres de l'équipage, tous trois sapeurs-pompiers professionnels du centre de secours d'Hénnebont ont été blessés dont deux gravement. Le pronostic vital semble réservé pour l'un d'entre eux qui a du être désincarcéré par ses collègues alors qu'il était coincé sous la cabine.

Nos trois collègues ont été transportés sur l'hopital de Lorient.

Nous leur souhaitons à tous un prompt rétablissement et assurons leur famille et nos collègues du sdis 56 de notre soutien moral.

Photo : Source www.sdis56.fr

Gard : Un FPT glisse dans un ravin

Six pompiers impliqués dans un accident
Lundi soir vers 22 h 30, un fourgon pompe tonne de Génolhac (Gard) de retour d'intervention circulait à allure réduite sur une route très glissante due aux mauvaises conditions atmosphériques.

L'engin-pompe, avec six pompiers à son bord, a glissé sur une plaque de verglas dans un virage et a heurté la paroi de la falaise. Il a ensuite glissé en arrière et a devissé à environ 45 m dans le ravin en contrebas.

Fort heureusement, deux pompiers ont pu sauter du véhicule alors qu'il était sur la route et trois autres tandis qu'il dévalait la pente. Seul le conducteur n'a pu se dégager et s'est retrouvé coincé dans la cabine de l'engin qui s'est écrasé sur le toit.

Les six pompiers ont été hospitalisés. Trois d'entre eux en sont sortis rapidement tandis que deux autres sont restés en observation. Le conducteur, quant à lui, a du être opéré de deux fractures à la main gauche.

Fort heureusement, les dégats humains sont limités, il en aurait vraisemblablement été tout autrement si le véhicule avait glissé dans le ravin en marche avant car la cabine aurait certainement été écrasé sous le poids de la tonne.

Nous souhaitons un prompt rétablissement à nos collègues du centre de secours de Génolhac.

RETEX
  • Nos engins devraient tous être dotés de ceintures de sécurité à toutes les places assises et si possible en fixation trois points,
  • Nous devons nous astreindre à être ceinturés en permanence,
  • La formation des conducteurs doit être reconnue comme un aspect important de la formation des sapeurs-pompiers,
  • Le simple fait de détenir le permis de conduire correspondant à la catégorie du véhicule n'est pas suffisant, il faut une formation "en situation" adaptée tant en situation réelle qu'au moyen de simulateurs afin notamment de compenser une pratique occasionnelle.

Source : Le midi Libre.com

Roanne : Des nouvelles du héros

Le pompier est sorti de l'hôpital

Dans notre précédent post, nous relations un sauvetage réalisé dans des conditions héroïques lors d'un incendie survenu à Roanne la semaine dernière.

Romain Auzel

Alors qu'une jeune fille paniquée se manifestait à une fenêtre (cerclée de rouge sur la photo ci-dessous), le caporal-chef Romain Auzel gravissait une échelle à coulisse afin de se porter à son secours.

Alors qu'il arrivait à proximité de la jeune fille, elle s'est précipitée sur l'échelle, le caporal-chef Auzel la réceptionna mais fut déséquilibré par la chute de la victime. Essayant de la retenir, il glissa avec elle en amortissant sa chute et il termina sa descente quelques mètres plus bas en tombant sur le dos et sur son appareil respiratoire isolant.

Présentant des fractures des vertèbres, une lésion pulmonaire, ainsi qu'un léger déplacement du coccys, nous apprenons avec plaisir que Romain est sorti de l'hôpital et a pu regagner son domicile.

Nous lui souhaitons un prompt rétablissement et le félicitons de nouveau pour ce sauvetage.

Il convient au passage de souligner que Romain Auzel est un homme passionné par son métier et un technicien reconnu notamment par son appartenance au groupe des "opérateurs feu" PROMESIS, programme d'études et de recherche dans le domaine de l'incendie de structure bâtimentaire.

Photos : Source Sdis42.fr

17 déc. 2009

Un pompier blessé lors d'un sauvetage

Feu avec sauvetage

Le bilan fait état de quatre victimes (1 mort et 3 blessés dont un pompier) suite à l'incendie d'une maison d'habitation R+2 survenu à Roanne dans la nuit de mardi à mercredi.

Une femme de 56 ans est morte tandis que ses deux filles agées respectivement de 16 et 20 ans, ont quant à elles été blessées, ainsi qu'un pompier venu leur porter secours.

Une des filles se manifestait à une fenêtre au troisième niveau de la maison d'habitation et les pompiers ont dressé une echelle à coulisse afin de se porter à son secours.


Prise de panique, la jeune fille s'est jetée sur un pompier qui se portait à son secours, l'entrainant dans une chute de plusieurs mètres.

Notre collègue, un caporal-chef agé de 28 ans, présente de légères fractures de la colonne vertébrale et des côtes et a été hospitalisé au centre hospitalier de Roanne ainsi que les deux autres blessés.



Le corps de la mère a été retrouvé dans l'habitation par les pompiers.

Félicitations à notre collègue pour son courage et pour les risques pris lors du sauvetage et nous lui souhaitons un prompt rétablissement sans séquelles.

RETEX
  • L'équipement de l'habitation en DAAF (détecteurs de fumée) aurait vraisemblablement permis une détection précoce sauvant ainsi la vie de la malheureuse victime et évitant par voie de conséquence les blessures de notre collègue lors du sauvetage,
  • La panique est toujours génératrice de réactions incontrôlables,
  • De par leur conception, nos engins-pompes doivent être équipés de dispositifs permettant d'avoir très rapidement accès aux échelles à coulisse depuis le sol sans avoir à monter sur le toit, facteur de gain de temps et d'efficacité.
Source : Le Post.fr, www.sdis42.fr
Photos : Rabby Vincent

16 déc. 2009

Prévention incendies domestiques

CAMPAGNE NATIONALE

Suite à un incendie mortel survenu au mois de juillet dernier, le secrétaire d'état au logement s'était engagé à ce qu'une campagne de sensibilisation des français face aux risques d'incendie domestiques soit lancée avant la fin d'année.

C'est chose faite depuis hier avec le lancement d'un site Internet www.prevention-incendie.gouv.fr couplé à une campagne de médiatisation via les grandes radios nationales.

La télévision s'en est ainsi faite l'écho par le biais d'un reportage dans le journal de 13 heures de TF1 du 15 décembre. Vous pourrez revisionner le sujet en cliquant sur le lien ci-dessous.

http://videos.tf1.fr/jt-13h/detecteur-de-fumee-un-campagne-pour-sensibiliser-les-francais-5594881.html

Nous ne pouvons que nous féliciter que soit enfin pris en compte la nécessité d'informer le grand public sur les risques d'incendie.

Espérons simplement que cela ne soit pas qu'un effet d'annonce et que cette campagne soit suivie de nombreuses autres actions concrètes.

Au moment où survient la vague de froid qui engendrera une recrudescence du nombre d'incendies et d'intoxications au monoxyde de carbone, il est, plus que jamais, nécessaire de promouvoir l'installation de détecteurs et d'aviser nos concitoyens de la conduite à tenir.

N'hésitez pas à visiter le site "prévention incendie" cité ci-dessus, à y apporter vos remarques, et surtout à le faire connaitre dans votre entourage.

Préventivement vôtre.

FIRETEX

4 déc. 2009

Sainte Barbe

Sainte Barbe, Sainte patronne des hommes du feu

En ce 4 décembre, FIRETEX souhaite à tous les pompiers, qu'ils soient sapeurs ou marins, de France, de Belgique, de Suisse, du Québec, et d'ailleurs dans le monde une bonne Sainte-Barbe.

Que notre Sainte patronne nous protège dans le difficile exercice de notre métier.

Mais ne comptons pas que sur elle ou sur la chance.

Soyons prudents et vigilants, entrainons nous et apprenons de nos expériences en les partageant avec le plus grand nombre.

FIRETEX