26 oct. 2009

Feu d'appartement avec sauvetage

Feu d'appartement

Cette vidéo, diffusée cet été sur Internet, nous permet d'assister à un incendie d'appartement en pleine journée qui interresse un bâtiment à usage d'habitation.

Le feu est violent,flammes et fumées sortent par les fenêtres en façade, de la fenêtre de droite se dégagent des fumées de deux couleurs bien distinctes.

Les fumées sont noires sur la partie droite tandis que sur la gauche, elles sont plus claires, épaisses, turbulentes certainement chargées en vapeur et autres gaz de pyrolyse émis par les huisseries vraisemblablement en PVC.

Vers 1 mn 09, on aperçoit des lueurs dans les fumées qui s'embrasent sur la totalité de la surface de la fenêtre laissant penser que le feu prend son air par l'intérieur de la pièce. Les flammes sont vives et très jaunes indiquant un feu bien ventilé.

Ensuite, un pompier "entre en scène" depuis la plateforme d'une échelle aérienne et nous assistons à la réalisation d'un magnifique sauvetage.

Le feu continue à se développer puis à se propager en façade (certainement par les huisseries PVC qui brûlent mais aussi par les matériaux et autres objets entassés sur les balcons).

Le pompier revient, s'approche de l'appartement où il a récupéré une victime et pénètre à l'intérieur pour y effectuer une reconnaissance. On remarque à ce moment l'action des équipes chargées de l'attaque du feu aux niveaux inférieurs par le dégagement de vapeur d'eau.

On note aussi le balan important de l'échelle et la faible surface de la plateforme qui ne facilitent pas le travail du pompier !

Alors que le sinistre semble maitrisé au niveau de l'appartement d'origine du sinistre, on remarque que le feu continue de se développer en façade alors qu'aucune attaque extérieure n'est menée. Des matériaux enflammés finissent même par tomber dans la plateforme de l'échelle qui, fort heureusement, est vide d'occupants à ce moment là !

RETEX

  • Bravo au pompier sur l'échelle pour son courage, pour le magnifique sauvetage et son action de reconnaissance au mépris des risques encourus,
  • Engagement important de moyens,
  • Lecture des fumées très interressante (fumées d'allure et de couleurs distinctes se dégageant d'un même ouvrant) indiquant un potentiel de développement notamment par la vélocité de leur dégagement et leur couleur noire indiquant notamment une notion de température élevée,
  • prendre en compte la combustibilité des huisseries PVC mais aussi de certains matériaux utilisés lors des ravalement,
  • Ne pas oublier que les balcons abritent souvent des matériaux synthétiques et combustibles et que les barrières sont parfois composées de matériaux de synthèse,
  • La notion de stabilité au balan et la surface utile des plateformes devraient être des critères importants dans le choix des échelles aériennes (le travail du pompier en aurait certainement été facilité),
  • Une attaque extérieure brève et puissante (par balayage au moyen d'une lance ou d'un canon de toit par exemple) aurait vraisemblablement permis de contrôler et de limiter la propagation en façade ainsi que d'empêcher la chute de matériaux enflammés dans la plateforme de l'échelle.

Restons humbles !

23 oct. 2009

Décès d'un pompier volontaire en service


Nous apprenons avec tristesse le décès d'un sous-officier du sdis 42, l'adjudant-chef Michel Forest suite à une série de tests réalisés lors d'un exercice de sauvetage nautique pratiqué sur la base nautique de Saint-Victor.

Malgré toutes les tentatives de réanimation, notre camarade est décédé hier après-midi au CHU de Saint Etienne où il avait été transporté par hélicoptère.

Agé de 42 ans, marié et père de deux enfants, sportif aguerri, l'adjudant-chef Michel Forest était l'adjoint au chef du centre de secours de Feurs (Loire).

Nous adressons nos plus sincères condoléances à sa famille ainsi qu'à nos collègues du sdis 42 et plus particulièrement à ceux du centre de secours de Feurs.

12 oct. 2009

Lance et "test du plafond"

La vidéo ci-dessus présente un nouveau concept de lance qui intègre un dispositif permettant de réaliser le "test du plafond".

L'idée de base est consécutive au constat réalisé par un pompier professionel des Yvelines selon lequel il est assez difficile de réaliser un "test du plafond" efficace et bien dosé permettant une bonne interprétation du niveau de température du volume sinistré.

La notion de "test du plafond" est apparue avec le GNR "Embrasement Généralisé Eclair et explosion de fumées" paru en mars 2003.

Pour résumer, l'idée consiste à donner au pompier porte-lance un moyen d'évaluer l'ambiance thermique du volume sinistré dans lequel il s'apprête à pénétrer. En effet, le niveau de protection procuré par les vêtements de protection limite la perception sensorielle du pompier, aussi il est apparu nécessaire de lui fournir des "outils" d'interprétation de la température.

Le test repose sur l'utilisation des propriétés de l'eau par rapport à la chaleur. Ainsi, en envoyant au plafond une petite quantité d'eau en jet diffusé d'attaque, deux lectures sont possibles :

  • soit l'eau retombe (ce qui signifie que l'ambiance thermique est acceptable),
  • soit l'eau ne retombe pas et on peut en déduire qu'elle est vaporisée et que le niveau de chaleur dans le volume sinistré est important.

Pour que cette lecture soit efficace, il convient de projeter l'eau en petite quantité et en jet diffusé, le tout au bon endroit ce qui n'est pas forcément aisé selon la situation (à 03 h 00 du matinn au fond d'un couloir sombre et enfumé par exemple) et le type de lance.

Aussi, on trouve sur cette lance intègre un dispositif permettant de réaliser automatiquement un test efficace en agissant sur une commande intégrée.

Bravo à notre collègue pour cette idée interressante, ceci étant, ne nous reposons pas uniquement sur des réponses "outils" mais privilégions la connaissance et la lecture du feu qui seules permettront d'optimiser l'utilisation des outils du pompier, si performant soient-ils.

Restons humbles.

Retour Firetex


RETOUR FIRETEX

Après quelques semaines de "silence", l'équipe rédactionnelle de FIRETEX va reprendre une activité régulière de diffusion d'informations et d'analyse de retour d'expérience.

Merci à nos fidèles lecteurs de leur compréhension et de maintenir leur confiance à FIRETEX.