25 juin 2009

Le feu tue 4 enfants à Nancy

Encore quatre morts par incendie !

Hier en fin de matinée à Nancy, quatre innocentes victimes, des enfants agés de 2 à 7 ans ont trouvé la mort dans l'incendie de l'appartement de leurs parents situé au 7°étage d'un bâtiment qui en compte 15.

Le père, un homme d'une cinquantaine d'années, handicapé en fauteuil roulant n'a apparemment rien pu faire pour porter secours à ses enfants. Intoxiqué par les fumées, il a pu être dégagé vivant par les pompiers.

Ces derniers ont rencontré des difficultés pour forcer la porte blindée de l'appartement.

L'immeuble date des années 1960 et il comportait des détecteurs d'incendie dans les parties communes !

On est en droit de s'interroger : où le risque d'incendie est il le plus important ?
Dans les parties communes ou dans les habitations ?
Combien de morts faudra-t-il encore avant que les élus de la nation ne revotent une loi obligeant l'équipement des habitations en DAAF ?
Combien de morts faudra-t-il encore avant que les services d'incendie français ne prennent à bras le corps la problématique de la prévention des incendies domestiques notamment par un rôle d'information du public ?

Y a t il besoin de dispositifs réglementaires pour assurer la mission qui est la nôtre, à savoir SAUVER DES VIES ?

Pouvons nous nous contenter d'attendre que nos concitoyens meurent "réglementairement" ?

Quand allons nous prendre les devants à l'instar de ce que font de longue date nos collègues anglo-saxons, belges, suédois, pour ne citer qu'eux, en entreprenant des actions visant à limiter le risque d'incendie là où le feu tue, en clair chez les particuliers ?

Nous connaissons les problèmes et les remèdes, alors qu'attendons nous ?

Il est temps et urgent d'agir !


RETEX
  • Le feu tue de jour comme de nuit,
  • Ne jamais laisser les enfants sans surveillance,
  • Les services d'incendie doivent tenir compte des risques liés aux portes renforcées et blindées en se dotant de matériels de forcement adaptés, modernes et puissants (pry-axe, barre halligan + hache à tête plate, ouvre-porte hydraulique et/ou pneumatique, etc...),
  • Les binômes d'attaque doivent emmener avec eux le matériel de forcement (ce n'est pas une fois arrivé à l'étage devant la porte qu'il faut se rendre compte que l'on a besoin du matériel de forcement, il est trop tard),
  • Un DAAF aurait vraisemblablement permis une détection précoce,
  • Il existe des dispositifs d'alerte avec messages pré-enregistrés à destination des personnes handicapées qui permettent d'alerter les secours par le biais de messages pré-enregistrés (les bailleurs sociaux devraient en doter ou au minimum en proposer aux personnes handicapées, déficientes verbalement, etc...

UN DETECTEUR DE FUMEE PEUT VOUS SAUVER LA VIE !

7 commentaires:

Nicolas a dit…

Dans le style il ne faut plus attendre, participez à mon sondage à l'adresse suivante :

http://nicolasgoudenove.e-monsite.com

Enseignons les dangers relatifs à l'incendie auprès du grand public !!!

Robert a dit…

Diffusons plus que jamais le message.

elle est là l'autre partie de notre métier ,la communication au public!!

Robert

jojo9.1 a dit…

Pour info cette incendi ne se situe pas a nancy mes au Ulis en essonne (91) alors si on c'est pas c quelle ville vaut mieu demender au lieux de dire des conenri merci

jojo9.1 a dit…

et le batiment ne peut pas date de 1960 vue que la ville a été construite vert 1975

jojo9.1 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
jojo9.1 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
jojo9.1 a dit…

de plus l'incendie a u lieu le 20 septembre 2008