27 juin 2009

La plateforme prend feu !

Plateforme en flammes

C'est à Anvers en Belgique qu'a eu lieu le sinistre illustrant cette vidéo.

Lors d'une intervention pour feu d'appartement, une échelle aérienne est dressée et un pompier effectue une reconnaissance à l''étage immédiatement supérieur à celui concerné par le sinistre.

La lecture des fumées indique un certain nombre de signes inquiétants (volume de fumées important, vitesse de sortie élevée et turbulente, forte densité, couleur sombre) annonciateurs d'une montée en puissance du foyer et d'une imminence d'embrasement généralisé.

De plus, l'analyse du bâtiment permet de constater que l'incendie est alimenté en comburant par les ouvrants (feu qui respire = feu qui empire).

Le pompier en plateforme est surpris par l'embrasement des fumées et l'élévation brusque de température qui s'en suit, il cherche a reprendre les commandes mais par inadvertance percute le bouton "coup de poing" bloquant ainsi les mouvements de l'échelle !

Malgré tout cela, le pompier garde son sang-froid, les mouvements de l'échelle reprennent et la plateforme est ramenée au sol, les éléments en matériaux synthétiques du poste de commande ont pris feu !


RETEX

  • Les fumées brûlent !

  • Le placement des échelles et plus particulièrement des plateformes doit se faire en tenant compte de "l'environnement",

  • Il est primordial d'être en mesure d'effectuer une bonne lecture des fumées et ainsi d'anticiper sur le développement du feu,

  • Evoluer au dessus du niveau du feu augmente la prise de risques des pompiers en plateforme, être prêts à réagir,

  • La mise en oeuvre depuis le sol d'un moyen hydraulique par l'extérieur aurait permis de limiter les risques de propagation verticale mais aussi de disposer d'un moyen de protection pour le pompier en plateforme (1 lance : 2 missions),

  • Il est INDISPENSABLE que l'échelier soit en permanence en position au poste de commande tourelle afin de pouvoir à tout moment reprendre les commandes,

  • Un moyen de communication entre échelier et pompier(s) en plateforme est indispensable pour la sécurité des personnels,

  • Il est indispensable d'être en tenue de feu complète et ARI (EN 469 et EN 137), cela a vraisemblablement évité de graves brulûres à notre collègue !
Restons humbles !

25 juin 2009

Le feu tue 4 enfants à Nancy

Encore quatre morts par incendie !

Hier en fin de matinée à Nancy, quatre innocentes victimes, des enfants agés de 2 à 7 ans ont trouvé la mort dans l'incendie de l'appartement de leurs parents situé au 7°étage d'un bâtiment qui en compte 15.

Le père, un homme d'une cinquantaine d'années, handicapé en fauteuil roulant n'a apparemment rien pu faire pour porter secours à ses enfants. Intoxiqué par les fumées, il a pu être dégagé vivant par les pompiers.

Ces derniers ont rencontré des difficultés pour forcer la porte blindée de l'appartement.

L'immeuble date des années 1960 et il comportait des détecteurs d'incendie dans les parties communes !

On est en droit de s'interroger : où le risque d'incendie est il le plus important ?
Dans les parties communes ou dans les habitations ?
Combien de morts faudra-t-il encore avant que les élus de la nation ne revotent une loi obligeant l'équipement des habitations en DAAF ?
Combien de morts faudra-t-il encore avant que les services d'incendie français ne prennent à bras le corps la problématique de la prévention des incendies domestiques notamment par un rôle d'information du public ?

Y a t il besoin de dispositifs réglementaires pour assurer la mission qui est la nôtre, à savoir SAUVER DES VIES ?

Pouvons nous nous contenter d'attendre que nos concitoyens meurent "réglementairement" ?

Quand allons nous prendre les devants à l'instar de ce que font de longue date nos collègues anglo-saxons, belges, suédois, pour ne citer qu'eux, en entreprenant des actions visant à limiter le risque d'incendie là où le feu tue, en clair chez les particuliers ?

Nous connaissons les problèmes et les remèdes, alors qu'attendons nous ?

Il est temps et urgent d'agir !


RETEX
  • Le feu tue de jour comme de nuit,
  • Ne jamais laisser les enfants sans surveillance,
  • Les services d'incendie doivent tenir compte des risques liés aux portes renforcées et blindées en se dotant de matériels de forcement adaptés, modernes et puissants (pry-axe, barre halligan + hache à tête plate, ouvre-porte hydraulique et/ou pneumatique, etc...),
  • Les binômes d'attaque doivent emmener avec eux le matériel de forcement (ce n'est pas une fois arrivé à l'étage devant la porte qu'il faut se rendre compte que l'on a besoin du matériel de forcement, il est trop tard),
  • Un DAAF aurait vraisemblablement permis une détection précoce,
  • Il existe des dispositifs d'alerte avec messages pré-enregistrés à destination des personnes handicapées qui permettent d'alerter les secours par le biais de messages pré-enregistrés (les bailleurs sociaux devraient en doter ou au minimum en proposer aux personnes handicapées, déficientes verbalement, etc...

UN DETECTEUR DE FUMEE PEUT VOUS SAUVER LA VIE !

Junior Firefighter

Welcome Aidan
L'arrivée de Aidan, (prénom d'origine irlandaise signifiant "Petite flamme"), au foyer de Stéph il y a quelquesjours a entrainé un ralentissement des capacités rédactionnelles de Firetex le temps d'un recyclage "couches et biberons".

La publication des posts devrait donc très rapidement reprendre un rythme normal et en attendant, nous souhaitons la bienvenue à Aidan dont la chambre, comme il se doit, a été dotée d'un DAAF.

16 juin 2009

Priorité Police -Pompiers

Collision Pompiers - Police
ERLANGEN, Allemagne.

Vendredi 10 juin dernier, une collision impliquant un fourgon pompe et un véhicule de police s'est produite à une intersection alors que les deux véhicules se rendaient sur la même intervention.
On ignore lequel des deux véhicules passait avec le feu vert.
Le conducteur du fourgon pompe aurait cherché à éviter la collision latérale directe avec le véhicule de police qui a été trainé sur plusieurs dizaines de mètres. A l'issue, le véhicule d'incendie a percuté le trottoir puis s'est couché sur le flanc.
Le bilan fait état de six blessés parmi les pompiers et de deux parmi les policiers dont un seul restera hospitalisé.


Fort heureusement, tous les passagers, tant pompiers que policiers, avaient bouclé leur ceintures de sécurité et roulaient dans des véhicules récents.

RETEX
  • Ralentir à l'approche des intersections,
  • Ne pas s'engager avant d'avoir la certitude que tous les autres véhicules ont marqué l'arrêt afin de céder le passage,
  • Mieux vaut perdre la priorité que la vie,
  • Les quelques secondes "gagnées" à ne pas ralentir ont, dans le cas présent, été totalement perdues, la distribution des secours retardée, des personnels de secours blessés et les véhicules complétement détruits !
  • A quand une amélioration des performances des systèmes de signalisation lumineuse et sonore (feux de pénétration intégrés dans les ailes avant des véhicules afin d'améliorer la perception lors de l'engagement dans les carrefours, utilisation de sirènes sinusoïdales, etc...),
  • Formation des conducteurs à la conduite en situation d'urgence (il ne suffit pas d'être détenteur du permis pour être à même de conduire un véhicule d'urgence !). Eu égard à la nature de nos missions et au coût de nos engins, il est difficilement compréhensible que des formations spécifiques et adaptées ne soient pas dispensées de manière systématique et obligatoire. Pourquoi ne pas envisager de spécialiser les conducteurs ? Vaut il mieux dépenser l'argent à payer des réparations, à indemniser des journées d'arrêt de travail et des journées de soins ou à former les conducteurs ? La question mérite d'être posée.

Et dans tous les cas, à l'avant comme à l'arrière, BOUCLEZ LA (la ceinture !)

Soyons prudents !

Source : www.firefighterclosecalls.com et FIREGEEZER.

12 juin 2009

Typologie floue...


Lecture du Feu - Lecture des fumées


Cette vidéo a été prise par la caméra vidéo installée sur le tableau de bord d'un véhicule de police (dont on aperçoit les éclats lumineux de la rampe dans les vitres de la maison).

En face A, on peut noter que les ouvrants sont noircis (fenêtre de gauche) mais intacts tandis que la porte d'entrée est restée ouverte et laisse échapper des fumées sur le tiers supérieur de sa surface.

Observons les différents signes indiqués par les fumées qui s'échappent :

  • Volume relativement important par rapport à la taille de la maison,
  • Vitesse de sortie élevée (fumées turbulentes en sortie, sortie sous pression au niveau de la toiture),
  • Densité de + en + importante,
  • Couleur sombre (élément indicateur d'une notion de température élevée).

Tous ces signes sont persistant, s'amplifient et se poursuivent de manière durable indiquant la probabilité de survenue d'un phénomène thermique.

En face C, on aperçoit tout d'abord des fumées sortant sous pression puis une lueur suivie de flammes jaunes et vives précèdant une sorte d'explosion qui concerne l'ensemble du volume.

Plusieurs hypothèses :

  • FDR : (Feu à Développement Rapide) faisant penser à un backdraft qui pourrait avoir été déclenché par un apport massif de comburant (porte entrée ouverte, rupture des vitres en face C voire même combinaison des deux). Au vu de la vitesse de survenue du phénomène, cette hypothèse nous semble être la plus plausible,

  • Présence de récipient de gaz sous pression dans le bâtiment qui explose sous l'effet de la chaleur.

A noter que la personne que l'on aperçoit ( policier ? pompier ?) fait preuve d'un calme exemplaire malgré la survenue du phénomène, il a aussi eu beaucoup de chance de ne pas se trouver sans EPI dans l'axe des ouvants en face C.

RETEX

  • Toujours faire une lecture attentive du feu,

  • Lorsque un (ou plusieurs) des paramètres de lecture des fumées persistent de manière durable en s'amplifiant = MEFIANCE (risque de survenue de phénomène thermique),

  • Limiter l'apport de comburant au niveau du feu ou en dessous (en repoussant la porte d'entrèe dans le cas présent) afin de limiter le développement du feu et de diminuer la quantité d'énergie produite,
  • Ne jamais stationner face aux ouvrants (on ne sait jamais à quel moment ils peuvent se rompre...)

  • Toujours porter la tenue de feu (EPI) lorsqu'on circule dans la zone d'exclusion,

  • Ne pas compter sur Sainte Barbe !

Restons humbles et prudents !

5 juin 2009

INFOS - CONTACTS - MAILING LIST


Bonjour,

Vous êtes de plus en plus nombreux à visiter le site FIRETEX et nous vous en remercions.


Les statistiques mensuelles faisaient jusqu'alors état d'environ 4800 visites mensuelles et pour la première fois le chiffre des 5000 visites a été dépassé le mois dernier.

Le rayonnement du site est important puisque nous comptons des lecteurs dans de nombreux pays (USA, Grande-Bretagne, Australie, Belgique, Allemagne, Espagne, Grèce, Canada pour ne citer que ceux là) et sur les cinq continents

Nous essayons de cibler sur des thèmes et des sujets variés toujours orientés essentiellement dans le domaine de la technique incendie, de la lecture du feu et des fumées, mais aussi vers la prévention des incendies domestiques, générateurs de tant de drames humains.

Le « staff rédactionnel » est friand de vos remarques et commentaires qui sont toujours riches et encourageant mais trop peu nombreux à notre goût.
Aussi, si vous souhaitez réagir aux posts, n'hésitez pas à nous faire part de vos réactions en cliquant sur le mot "Commentaires" situé en bas à droite de chaque message.

Vous pouvez aussi nous contacter par mail et/ou nous transmettre des propositions de RETours d'EXpériences que vous avez vécu ou dont vous avez eu connaissance en nous écrivant à l'adresse suivante : FIRETEX911@Gmail.com

Toutes les informations relatives à des accidents survenus en opération sont également les bienvenues non pas pour faire de la "mauvaise presse" ou du "voyeurisme" mal placé mais bien pour échanger et apprendre, pour prendre conscience des risques nombreux et multiples auxquels nous sommes confrontés et aussi des moyens de s'en prémunir.

Ces informations peuvent être rendues "anonymes" (dates, lieux, service et/ou personnes concernées) pour éviter tout problème ou "jugement". Ce n'est pas là le propos, bien au contraire. Il s'agit de comprendre, de tirer les enseignements et d'apprendre des erreurs, accidents et incidents survenus.

Si vous souhaitez être ajouté à la mailing list et ainsi être averti par mail des mises à jour du site, indiquez nous votre adresse mail à
FIRETEX911@Gmail.com.

Enfin, n'hésitez pas à faire connaitre FIRETEX à votre "entourage pompier", plus nous serons nombreux à échanger, plus nous progresserons.

Merci d'avance de votre collaboration et de votre participation active.

FIRETEX