21 avr. 2009

Pièces de jonctions et accessoires hydrauliques

RUPTURE DE MATERIEL HYDRAULIQUE
Un accident impliquant un accessoire hydraulique, en l'occurrence une division à 5 sorties, s'est récemment produit dans l'état du New Jersey (USA) lors d'une intervention blessant légèrement un pompier du corps de Lambertville.

Dans le cas de cette division, elle n'aurait apparemment pas été soumise à des coups de bélier lors de l'intervention durant laquelle est survenu l'accident.
Cependant, le réseau de distribution d'eau était en surpression (selon le service des eaux qui en avait avisé le service d'incendie). La pompe à laquelle était connectée cet accessoire était quant à elle équipée d'une vanne d'absorption à ouverture progressive.

Juste avant la rupture, les pompiers présents à proximité ont entendu un grand bruit sourd similaire à un coup de feu !

L'accident est survenu en mars 2009 et le rapport d'expertise produit par le fabricant (Snap-Tite) est disponible sur Internet moins de deux mois.

La séquence vidéo ci-après nous montre en "live" la rupture d'un tenon équipant un des orifices d'alimentation d'un engin-pompe quelque part en France, cette fois sans engendrer de blessures parmi les pompiers, seulement une bonne douche !

video

Ces accidents, bien que rares, sont suceptibles d'engendrer des blessures graves tant pour les pompiers des binômes que pour les opérateurs pompe, il convient donc de les prendre en compte et de tirer quelques enseignements.

RETEX

  • Manipuler les accessoires hydrauliques et pièces de jonction avec précaution,
  • Porter une attention particulière aux accessoires les plus exposés (ex : divisions équipant les dévidoirs mobiles),
  • Les vérifier régulièrement et en particulier après un choc,
  • Eviter, autant que faire se peut, les coups de bélier,
  • Rechercher les éventuels signes de faiblesse (traits) dans le matériau constitutif,
  • Attention aux tenons qui sont les éléments les plus fragiles,
  • Toujours porter un casque au poste pompe et en présence de tuyaux en pression,
  • Attention à la qualité des produits lors des choix de matériels, sachant qu'il n'existe pas de tests de résistance des demi-raccords et sertissages et que l'on trouve sur le marché des produits "made in China",
  • Eviter de stationner dans l'axe des orifices (alimentation et/ou refoulement,) aux postes pompe,
  • Lors de la rédaction des CCTP, il est prudent de demander à ce que les orifices de refoulement et d'alimentation soient orientés vers le bas afin de limiter les risques pour les conducteurs en cas de rupture,
  • Disposer de refoulements latéraux sur les engins-pompe est une solution alliant un aspect pratique pour les utilisateurs et sécuritaire pour les opérateurs pompe.

Restons humbles et prudents !

Source : www.firefighterclosecalls.com

5 commentaires:

Laurence a dit…

ce rapport d'expertise rendu par le fabricant suscite bien des questions outre atlantique et de nombreuses personnes(pompiers)ne croient pas les raisons invoquées dans ce rapport.selon eux,d'autres causes à cette rupture restent possibles...

Marc Lepelletier a dit…

Salut Stèph,
Tu soulèves un point particulèrement intéressant de notre sécurité en intervention et en formation. En effet, les ruptures d'accessoires hydrauliques sont souvent prises à la légère par les SP, et notamment par les conducteurs qui évoluent trop souvent sans casque à proximité de leur pompe...
C'est pourquoi j'impose le port du casque à chaque brûlage EGE dès lors que les tuyaux sont sous pression. De retour dans leur centre, les stagiaires sont ainsi plus prudents lors de leurs manoeuvres incendie.
D'ailleurs, je te propose de rajouter cette consigne de sécurité : port du casque obligatoire dès lors qu'on évolue à proximité d'un tuyau, d'une lance ou d'une pièce de jonction sous pression. Et c'est valable pour les porte-lances, les chefs d'agrès, les conducteurs, les chefs de groupe, etc.
A plus,
Marc

Thierry a dit…

On ne parle jamais de ces incidents, qui peuvent avoir des conséquences graves! Je me souviens d'un conducteur FPT, qui, à sa pompe en train de nous donner de l'eau, a reçu le raccord qui a cédé dans le ventre, nécessitant son transport sur le C.H., privant momentanément l'équipage de son conducteur, ainsi que le chef d'agrès qui a dû gérer ce problème, au moment de sa reconnaissance!
Ou comment un problème peut dégénérer en catastrophe!!

Stéph a dit…

Bonsoir Marc et tous les lecteurs,

Merci pour cette remarque sur le casque tout à fait justifiée et qui a aussi été évoquée par ETienne.

Voilà l'oubli réparé et mis à jour dans les commentaires du RETEX.

Prudence, prudence...

Robert Radke a dit…

Salut Stéphane


Cet incident s'est produit chez nous il ya un mois sur un demi raccord de 40mm,à la pompe du fougon pompe.des photos et un rapport départemental sont en cours.
les consignes sur ce blog ont été affichées au centre de secours.


Robert