25 mars 2009

Déblai et fumées blanches = Méfiance

Les Fumées brûlent !

videoSource : Sdis 38

Afin de bien appréhender les dangers encourus en phase de déblai, voici une vidéo tournée en phase d'extinction finale/déblai dans un caisson double niveau situé sur le superbe plateau technique "Feu" de nos confrères du SDIS 38.

A l'issue de l'exercice, le feu est considéré comme éteint et seuls subsistent quelques foyers résiduels. La porte arrière du simulateur et l'exutoire sont ouverts pour favoriser le désenfumage, on note d'ailleurs le tirage qui favorise l'évacuation de la chaleur, des fumées et de la vapeur d'eau.

Mais ce tirage, à l'instar de celui d'une cheminée, alimente aussi en air les foyers résiduels qui produisent des gaz de pyrolyse puis se réactivent dans la zone feu avec l'apparition de flammes bien jaunes en partie basse. Celles-ci font monter la température, les gaz s'accumulant juste au dessus au plafond, malgré l'exutoire. De plus, la structure acier encore chaude suite au brûlage rayonne en retour vers le volume.

En atteignant leur température d'auto inflammation (TAI), les fumées riches en CO, en gaz de pyrolyse s'enflamment spontanément sans contact avec une source d'énergie, tout d'abord en partie haute là où il fait le plus chaud du fait de la convection.
Le mélange est riche, comme en témoigne la couleur orangée des flammes, malgré l'apport d'air conséquent. L'exutoire joue alors son rôle "sécuritaire" en laissant s'échapper les flammes.

RETEX

Imaginons sur intervention un binôme sans ARI ni lance en plein déblai au même endroit, avec encore du combustible autour d'eux ... un scénario trop probable pour un drame évitable.

Restons prudents dans ces phases où la fatigue suivant l'attaque affecte notre vigilance, favorise la complaisance envers les foyers couvants et ses "fumées blanches".Ces dernières sont dangereuses car en dehors de la vapeur d'eau consécutivee à l'extinction, on y trouve aussi des gaz de pyrolyse inflammables !

Insistons sur les phases de noyage des foyers résiduels afin de stopper la pyrolyse des matériaux combustibles (meubles en aggloméré, matelas mousse, etc...) qui doit être réalisé au moyen de "grosses gouttes" (noyage + limitation de la quantité de vapeur produite):

  • à distance au moyen de jet droit faible débit,
  • ou au contact avec la lance en position purge à faible débit.

Ces deux méthodes permettent de réaliser des grosses gouttes sans choc mécanique afin d'éviter la dispersion d'escarbilles (sources d'énergie) qui risqueraient de venir au contact de ces fumées pré mélangées à l'air... et qui se situent éventuellement entre LII et LSI

!

Attaquons les fumées qui se stratifient car elles sont tout sauf inertes, la preuve !

Comment ?

  • en JDA en adaptant la règle des 5 D (Diffusion, Débit, Durée, Direction, Distance) avec la lance pour être efficace, c'est à dire inerter les fumées en évitant de heurter les parois afin de limiter la création massive de vapeur d'eau, dans un caisson acier comme sur des parois en béton ou placoplâtre,
  • En alternant avec des phases de désenfumage hydraulique au moyen de la lance ou en utilisant un ventilateur afin d'abaisser l'ambiance thermique, de retirer du volume la vapeur d'eau et les fumées toujours très toxiques, même en phase de déblai.

Au final, rappelons nous que :

"La fumée brûle" ...et que "Qui contrôle l'air contrôle le feu .... "

3 commentaires:

Rolo a dit…

La pédagogie par l'image. Bravo au 38 pour avoir su capter ses images... en mouvement et à Firetex pour les diffuser au plus grand nombre.
Nice job

sims a dit…

Sujet passionnant mais j ai une question.

Je viens de lire que l on doit éviter de toucher les parois pour limiter la création de vapeur.

Mais, est ce que la vapeur d eau n'inhibe pas le foyer? N est ce pas l occasion de faire d une pierre 2 coups? 1- j applique ma règle des 5 D et traite mes fumées. 2- (le bonus) la vapeur crée rempli mon volume jusqu a atteindre mon foyer qui s etouffe sous l effet de la vapeur.

Encore félicitation au sdis 38, quel magnifique centre d entrainement!!!

etienne a dit…

merci Sims pour ton commentaire et ta question

tu as raison la vapeur d'eau étouffe le foyer en réduisant la teneur en 02, mais si ce sont des foyers résiduels en partie basse alors il va falloir saturer le volume d'H20...

...or si on est dans le même volume elle nous "étouffe" aussi par son effet "sauna / vapeur humide" dont on se passerait bien en phase de déblai/extinction finale !

et ce même malgré un désenfumage naturel ou hydraulique en cours

de plus elle réduit la visibilité, compliquant ainsi la localisation des dits foyers résiduels, de dangers "cachés" comme des points chauds en partie haute, trous au plancher, objets menaçant de tomber etc

dans ce simulateur, la combinaison d'un exutoire en partie haute et d'ouvertures en partie basse assure un tirage fort efficace pour désenfumer les excès de vapeur d'eau ; pas toujours le cas en intervention

gage à nous d'utiliser la vapeur sans excès comme alliée par exemple pour étouffer des foyers cachés derrière des portes, meubles etc
grâce à l'attaque indirecte en utilisant parois ou objets pour faire ricocher le jet...

bonne soirée
etienne