6 janv. 2009

Quelques questions...

FORMATION INCENDIE : COMMENT ?


Photo : Alban Ferrand

Suite au décès de notre collègue, le BPAE (Bureau Prévention Accidents Enquête) de la DSC transmettait un fax d'information le 31 décembre dernier dans lequel il relatait qu'il s'agissait du dixième accident mortel survenu en service commandé durant l'année 2008.

Le fax précisait également que sur une période de 10 ans il avait été constaté que 38% des décès de sapeurs pompiers en service étaient survenus au cours d'opérations.

A ce sujet et à l'heure où certaines instances "représentatives" de la profession se positionnent clairement contre l'amélioration du niveau de la formation incendie dispensée aux sapeurs-pompiers par la mise en place d'une "filière" de moniteurs et instructeurs ayant reçu une formation spécifique et adaptée, on est en droit de s'interroger sur un certain nombre de points tels que :

FORMATION DES POMPIERS A LA LUTTE CONTRE L'INCENDIE : Il est indispensable de connaitre le feu et son développement mais aussi l'influence de la structure bâtimentaire et des ouvrants pour bien le combattre.
Indispensable aussi de se former sur feu réel et pas uniquement avec des simulateurs à feux de gaz qui conduisent à faire croire qu'il suffit de projeter de l'eau sur les flammes pour éteindre un feu (!) sans tenir compte de la dangerosité et des propriétés des fumées ni de la "ventilation" du feu (feu qui respire : feu qui empire !).
Il est nécessaire de se former avec des feux fumigènes car ce sont les fumées qui génèrent la panique des occupants, qui désorientent les pompiers et qui, de surcroit, brûlent !
Rappelons à ce sujet les cinq propriétés des fumées (merci Michel) :
  • Toxiques,
  • Opaques,
  • Chaudes,
  • Mobiles,
  • Combustibles.
Un pompier ne peut pas être prêt et efficace en découvrant le feu le jour de sa première intervention. Il lui faut au contraire en amont être préparé à le combattre dans les conditions les plus réalistes possibles tout en respectant bien évidemment toutes les règles de sécurité conformément au principe de nos homologues suédois qui précise :

"Nous travaillons dans un environnement dangereux, alors entrainons nous dans un environnement dangereux tout en respectant les règles de sécurité maximales".


EPI (Tenue de feu) complets, en bon état et adaptés : Il est intolérable qu'en 2008 il y ait encore en France des pompiers qui ne disposent pas d'ensembles de protection textiles adaptés (EN 469) et confortables, de gants de feu dignes de ce nom, de cagoules efficaces, de bottes réellement étanches, etc...

COMMUNICATION : A l'heure où la France met régulièrement des satellites en orbite avec la technologie Ariane, comment pouvons nous accepter que chaque pompier en opération ne dispose pas d'un moyen radio lui permettant de communiquer avec son chef d'agrès situé à quelques mètres à l'extérieur d'un bâtiment ? La vie d'un pompier vaut-elle si peu ?

CAMERAS THERMIQUES : Comment comprendre que chaque engin-pompe ne dispose pas d'une caméra thermique (valeur env. 5000 euros HT cf. dossier technique in "Soldats du feu Magazine" n° 30 Janv-Fév. 2009) pour aider à la localisation des victimes (le sauvetage fait partie de nos missions), des foyers d'incendie et éventuellement des pompiers dans l'hypothèse où ces derniers viendraient à se trouver en difficulté ?



SAUVETAGE DES SAUVETEURS : Pourquoi notre pays est il (une fois de plus) à la traine dans ce domaine alors que nos collègues anglo-saxons s'y préparent depuis longtemps ?

Nous nous préparons à toutes formes de sauvetages (en extérieur, en excavation, etc...) mais jamais à venir en aide à un de nos collègues en difficulté.


D'aucuns diront, à juste titre d'ailleurs, que le GNR ARI prévoit la mise en place de binômes de sécurité. C'est exact. Mais qui le compose ? Avec quelle formation ? Avec quels matériels ? Comment les pompiers sont ils préparés à localiser, à tirer, à déplacer, à descendre ou remonter un escalier avec un collègue inconscient en tenue de feu complète avec ARI ?

Sommes nous préparés à gérer une rupture d'air ? Comment gère-t-on l'air restant entre les membres d'un binôme ?
Autant de questions qui sont aujourd'hui sans réponses sauf quelques initiatives locales.


En mémoire de nos collègues disparus et de leurs familles, n'attendons pas que de nouveaux drames surviennent ou que soient publiés des règlements spécifiques ou autres GNR.
Anticipons, soyons proactifs, réagissons, interpellons nos supérieurs et nos élus, formons nous, entrainons nous, demandons des équipements nécessaires et adaptés aux exigences de services d'incendie modernes et efficaces pour le plus grand profit de nos concitoyens et des sapeurs-pompiers.

Et enfin, soyons humbles face au feu qui reste un ennemi sournois et dangereux.
FIRETEX

6 commentaires:

Stéphane a dit…

Mille fois d'accord avec toi Stéphane! L'attente est grande et le chantier aussi impressionnant que l'âge de la poussière du RIM... Comment avons nous pu prendre un tel retard ? Manque de moyens, de personnel, de réactivité, d'ouverture... Le résultat est là! Que les décideurs civils et pompiers comprennent l'impérieuse nécessité de donner les moyens d'avancer. De sincères condoléances à la famille et aux amis de notre collègues décédé.

xav77 a dit…

Quelle tristesse... Que c'est difficile de se tempérer, de rester calme et patient mais comme on dit "Petit à petit, l'oiseau fait son nid"

Thierry Saillant a dit…

Et voilà encore un retex qui est clair: Nous avons un besoin TRES IMPORTANT de formation opérationnelle adaptée à nos missions de sauvetage et d'extinction!!

Okonor911 a dit…

Je trouve ça decevant et decouragant qu'en 2009 certains SDIS ne s'investissent pas dans l'evolution des EPI et qui préfére ce baser au minimum de la N.I.T
" cagoules a sscratch, gants en cuir " pour l'incendie ",rangers non coquées, veste d'intervention en cuir, pas de surpantalon et j'en passe
Même si cela est un côut important j'ai du mal a comprendre;
Cela ferai pas de nous des meilleurs pompiers, mais il s'agit tout de même de la securité du personnels.

Bonne années 2009 !!! lol

STEF a dit…

c'es un truc de malade combien va t il y avoir de victimes et de familles décimées pour que les fameux décideurs ouvrent les yeux ...
On est avec toi Stéphane on bougera avec toi...

Laurence a dit…

j'espère qu'un jour sera mis en place officiellement le concept des RIT ou RIC,appliqué aux USA:les sauveteurs des sauveteurs pour résumer.

ces RIT =rapid intervention team,s'entrainent à de nombreuses techniques comme porter un pompier blessé ou inconscient durant une intervention.les RIT sont très souvent utilisées sur les feux aux USA,même en réserve,au cas ou.sur le territoire américain,les RIT,ne sont pas gérer d'une façon homogène:chaque état fait "sa soupe" concernant leur entrainement et formation.il serait bien que sur le territoire français,nous arrivions à mettre en place de telles équipes de secours pour les pompiers,mais d'une façon homogène,nationale.

seuls quelques exercices restent les mêmes pour entrainer les RIT aux USA,je pense au Denver drill.