8 janv. 2009

Feu d'appartement et façade au vent : duo gagnant pour un enfer...

NEW YORK : Feu d'appartement au 24° étage d'un IGH

Alors que les vents orientés nord, nord-est sévissent en France en ce moment, voici un RETEX illustrant les dangers associés au dieu Eole lors des feux dans les étages de bâtiments à usage d'habitation notamment.

Pour autant, les risques liès au vent restent comparables, qu'il s'agisse de sinistres de "plain-pied", de commerces ou de bâtiments à usage de bureaux.

Certains diront (à juste titre) qu'il s'agit encore d'un exemple venant d’outre atlantique, mais force est de constater que les Retex constructifs sont principalement rédigés dans la langue de Shakespeare, pas celle de Molière, (les dernières notes fatalistes et laconiques du BPAE quant à Nos morts au feu à Paris, Lyon ou Narbonne en attestent).

D’autant plus regrettable que les feux tuent chez nous comme là bas !

La Lecture du Feu sur la face A permet d'observer ci-dessous des ouvrants au vent ayant déjà cédés, aucune flammes ni fumées ne se dégagent. Le vent s'engouffre dans le(s) volume(s).

Les fumées sortent par la face D et s'élèvent entre les "piliers" en façade.

Photo 1 : Le volume des fumées augmente, elles sont grises et blanches traduisant la présence de produits de combustion mais aussi de pyrolyse.


Photo 2 : Les fumées s'assombrissent (intensification de la combustion).


Photo 3 : Des flammes sont visibles à la fenêtre dans les fumées depuis l'extérieur.

Photo 4 : L'appartement s'embrase (flashover), les équipes d'attaque se replient dans le couloir tout en maitrisant la porte d'entrée.

Photo 5 : Propagation verticale vers le 25° étage, les quantités de fumées produites s'intensifient au niveau de l'appartement.



Photo 6 : Les importantes volutes de fumées noires attestent du développement de l'incendie, de la richesse des matériaux impliqués et d'une combustion très incomplète. Le tapis de fumée est beaucoup plus épais. La force du vent limite aussi vraisemblablement la sortie des fumées.


Les deux photos suivantes sont prises 10 minutes après celles ci-dessus

Photos 7 et 8 : L'incendie s'est propagé à l'étage supérieur, on constate un important dégagement de flammes sur les faces A et D sur deux niveaux.

Inversion du vent


Photos 9 et 10 : L'effet "tourbillonnant" généré par les vents en hauteur modifie le sens du "tirage" et influe sur le développement du feu.

RETEX

Lecture Du Feu / Lecture Des Bâtiments : Connaissance du secteur avec visites permettant de se familiariser avec les particularités des IGH et autres bâtiments à usage d'habitation :(nombre d'étages, type : habitations - commerces - bureaux avec risques - larges surfaces non recoupées !!! - en construction - facteurs aggravants tels qu'absence de C+D - cage d'escaliers encloisonnée - système(s) de désenfumage - colonne sèche en état, etc...

SENS ET FORCE DU VENT : en drapeau (vitesse de sortie des gaz importante donc feu violent), en panache , fumerolles conduits de chauffage), etc... La force du vent peut avoir plusieurs effets (accélérateur de la combustion, limitation de la vitesse de sortie des fumées, etc...) qui influeront sur la vitesse de développement du feu.

Les binômes d'attaque doivent impérativement tenir compte de ces effets lors de leurs phases de progression afin de ne pas être surpris par le feu ou par une inversion de tirage par exemple, qui pourrait les mettre en position difficile (d'où l'impérieuse nécessité d'avoir auparavant repéré un itinéraire de secours fonctionnel, cf. item ci-après),

ISOLER LE FEU quand cela est possible (fermer les portes),

DEBIT ADAPTE : Le choix de lances permettant des débits importants est primordial , et malgré ce qu'annoncent de soi-disant référents incendie vantant les mérites des LDV de type DMR à réglage manuel pour la qualité de leur pulvérisation(!); en cas de chute de pression ces dernières, contrairement aux DMRS (lances automatiques) ne permettent pas de conserver un jet offrant une portée et une qualité afin de se protéger !

Ceci sans compter sur les sources d'erreur de manipulation (surtout en milieu enfumé) que représente une bague de débit manuelle versus une poignée de débit face à la soudaineté et à la violence de phénomènes tels que les FDR (feux à développement rapide) !!!

ETABLIR AU MINIMUM UNE LDV500 ET UNE LANCE DE SECURITE depuis n-1,

PREVOIR UN ITINERAIRE DE SECOURS en cas de long couloir (en forçant la porte d'un appartement adjacent à celui sinistré, véritable refuge en cas de maîtrise impossible de la porte lors du forcement d'accès du volume concerné par le feu),

DISPOSER D'EQUIPES "D'APPUI" au niveau n-1 ou à proximité immédiate afin de pouvoir remplacer ou renforcer les équipes engagées compte tenu des conditions d'attaque difficiles en étage. De plus, le fait d'anticiper la montée des équipes de relève et/ou de renfort à proximité permet aux personnels concernés d'avoir une phase de repos avant l'engagement.

RESERVES D'AIR Disposer de réserves d'air au niveau n-1 pour faciliter la rotation des équipes d'attaque. La mise en place d'un tableau de gestion des binômes et des ARI est indispensable pour la sécurité des intervenants,

MOYENS DE COMMUNICATION indispensables pour les équipes d'attaque engagées afin de pouvoir les renseigner sur les conditions extérieures (changement de sens du vent par exemple),

TENUES DE FEU ADAPTEES (EN469) Importance vitale de disposer de tenues de feu adaptées et confortables pour un maximum d'efficacité et augmenter les chances de survie des pompiers en cas de difficultés liées au développement du feu !

4 commentaires:

Radke Robert a dit…

Superbes photos à exploiter en formation dans le cadre des pompiers qui interviennent en hyperstructures.

amitiées

Robert

Fab a dit…

Merci pour ce sujet.
L'influence du vent sur les façades d'immeuble lors des incendies est quelque chose peu ou mal connu.
Quelques exemples, comme l'inversion de tirage, l'inefficacité de la VPP peuvent se produire.
Notre maître Michel Persoglio nous en parle très bien de par son expérience du Mistral Toulonnais.

Amicalement,

Fab

Laurence a dit…

je viens de réaliser,ce sont des photos prises par Nate,elles sont très instructives et pourront servir en formations pour les SP.

Anonyme a dit…

Bonjour, avez vous d'autres documents ou articles sur l'incidence du vent concernant la dynamique du feu ?