15 déc. 2008

TEMOIGNAGE : 1 vie sauvée !

Voici le témoignage d’un lecteur de FIRETEX, sapeur-pompier en Seine et Marne.

Alors qu’il propose le traditionnel calendrier des pompiers, une dame l'informe que le mois précédent, sa maison a manqué de prendre feu !

En fin de journée, cette femme d'une cinquantaine d’années travaille dans un local attenant à son habitation. Son époux, qui travaille de nuit, se repose dans une chambre de la maison où se trouve également leur fille Céline, jeune adulte mais victime d'une lourde pathologie (maladie des os de verre, déjà plus de 400 fractures, aveugle, et sans odorat !).

Au moment des faits, la jeune femme présente une fracture d'un tibia, et se déplace en fauteuil roulant. Voulant aider sa maman, elle décide de retirer du feu une casserole.
Le manche de cette dernière étant chaud, elle s'aide d'un torchon de cuisine qui prend feu au contact de la flamme.
La jeune femme ne s'en rend pas compte, pose la casserole sur le plan de travail, puis pose le torchon (qui continue de brûler) comme d'habitude sur l'accoudoir du fauteuil roulant, et, prudente, éteint le gaz !

Compte tenu de ses pathologies lourdes, elle ne voit pas la flamme, ne sent pas l'odeur de brûlé, et ne perçoit pas de crépitements !
Elle commence néanmoins à percevoir une légère sensation de chaleur dans le dos car le feu se propage déjà au fauteuil.

C'est à ce moment là, que notre ami le DAAF à 12 Euros s'est déclenché, aidant la jeune femme à prendre conscience de ce qui lui arrivait.
Malgré tout, il lui a fallu quelques secondes pour réagir au déclenchement du DAAF, car elle n'avait jamais entendu ce bruit !

A cet instant, elle est encore seule mais prend conscience du danger (la chaleur s'accentue). Courageusement, elle quitte son fauteuil (malgré sa fracture du tibia) et alerte sa mère en hurlant.
Celle-ci accourt quelques instants plus tard, s'occupe de sa fille pendant que le père réveillé par le DAAF et les cris traite le "début" d’incendie.

A cet instant, les flammes lèchent le plafond et une couche de fumée est déjà présente dans la totalité du salon (cuisine américaine).
L’extinction est vite réalisée mais le fauteuil roulant et son coussin sont complètement détruits.
La mère de la jeune fille prépare actuellement un article de presse avec photos a l'appui, destiné à une revue pour handicapés, de façon à promouvoir les DAAF, d'autant plus chez les personnes vulnérables !

RETour d'EXpérience

Ce témoignage nous conforte face à l'impérieuse nécessité de disposer de DAAF dans nos habitations.

Ceci étant, cela n'est pas suffisant et il faut également :

  • Les entretenir (aspirer régulièrement la chambre de détection),
  • Les tester au moins une fois par mois (bouton test),
  • Changer les piles tous les ans (lors du changement d'heure par exemple),
  • Préparer chacun des occupants de la maison à identifier le bruit d'alerte
  • Définir la conduite à tenir en cas d'incendie,
  • Toujours avoir un téléphone à portée de main,
  • Préparer un ou des itinéraires d'évacuation.

FIRETEX

1 commentaire:

Robert a dit…

Témoignage qui fait plaisir et qui démontre notre devoir de communication.
une famille entière également sauvée par un avertisseur dans le pas de Calais il y a 15 jours.

Amitiées
Robert