28 nov. 2008

Val d'Oise : Feu de Terrasse + explosion (Suite)


Feu de terrasse et explosion en Val d'Oise

(Complément d'informations)



Nous mettions en ligne il y a quelques jours un RETEX relatif à un feu d'éléments d'isolation de toiture survenu dans le Val d'Oise.


Ce document a suscité un certain nombre de commentaires et quelques informations et images complémentaires nous ont été transmises qu'il nous semble important de porter à la connaissance des lecteurs de FIRETEX.

En effet, René Dosne (que nous sommes honorés de compter parmi nos visiteurs) nous relate une des conséquences possibles lors de ces travaux en terrasse.

"Au cours de la pose de bandes d'étanchéité au chalumeau, ou de feu de terrasse, l'incendie peut se communiquer au joint de dilatation dépassant en saillie sur la terrasse.

Si ce dernier, anciennement en panneaux souples de fibre de bois, est protégé par un mastic étanche, il n'est pas toujours incombustible. C'est donc, consécutivement au feu de terrasse, un feu de joint de dilatation qui pourra se déclarer.

Localisation à la caméra thermique et mesures de Monoxyde de Carbone (CO) dans les appartements inférieurs seront nécessaires.

A Vitry, (Val de Marne) en 1990, des ouvriers effectuant des travaux d'étanchéité sur une terrasse enflamment sans le voir le joint de dilatation, puis quittent le chantier. C'est en revenant le lendemain qu'ils découvrent une légère fumée s'échappant du joint en terrasse. Les pompiers, alertés, découvrent au cours de la reconnaissance des étages inférieurs une famille partiellement décimée: 4 morts."

Pourtant, le mur de la chambre ne présentait pas de fissures...

RETEX

  • Evacuation des occupants, nous évoquions les risques liés à une évacuation systématique des occupants qui deviennent des cibles potentielles des effets missiles en cas d'explosion de bouteilles de gaz.
  • Intoxication CO : Malgré tout, il convient de prendre en compte le risque d'intoxication et de faire évacuer au moins les occupants du dernier niveau. Afin d'éviter de les exposer au(x) missiles(s) potentiel(s), il semble néanmoins judicieux de les maintenir à l'intérieur du bâtiment.
  • Risques de chute : Lors des progressions en toiture, les binômes doivent prendre en compte le risque de chute et être très vigilant lors des cheminements rendus difficiles par les matériaux impliqués et par la visibilité limitée par les fumées d'incendie.

Merci à René Dosne pour les compléments d'informations tout à fait conforme à l'esprit du site, (l'échange d'informations) ainsi qu'à Fabrice Jean pour les photos.

Aucun commentaire: